<back>


Jean-Pascal Cogné


PR1, Section 35 du CNU

Université Paris 7 – Denis Diderot

IPGP




  Curriculum Vitae  



1. Etat-Civil


Date et lieu de naissance:                         18/04/1955 à Rennes

Nationalité:     Française

Situation de famille: célibataire, 3 enfants


Adresse:


Équipe de Paléomagnétisme


Université Paris Diderot et
I.P.G.

4 Place Jussieu

75252 Paris - Cedex 05

 France

 

Contacts:

Tel:

33 (0)1 44 27 60 93


fax:

33 (0)1 44 27 74 63


e-mail:

cogne@ipgp.jussieu.fr


web:

http://www.ipgp.jussieu.fr/~cogne/


2. Fonctions


Professeur de 1ère classe à l'Université de Paris 7 - Denis Diderot.

Membre du CNU 35eme Section, Vice-Président 2007-2011.


3. Titres Universitaires


- D.E.A. en Sciences de la Terre, option Géologie Structurale, Rennes, 1981, directeur de stage: P. Choukroune.

- Thèse de 3e cycle, spécialité Géologie, Rennes, 1983: "Etude paléomagnétique et déformation inverse de l' ai- mantation de séries naturelles déformées",  directeur: N. Bonhommet.

- Thèse d'Etat, Rennes 1987: "Contribution à l'étude paléomagnétique de roches déformées". (Mém. Docum. Centre Arm. Et. Struct. Socles , 17, 204 pp., Rennes, Sept. 1987).


4. Déroulement de carrière, Fonctions, Distinctions


1983: Assistant en Géophysique Interne, Section 34 du CNU, Université de Rennes 1, UPR 4661 CNRS: Centre Armoricain d'Etude Structurale des Socles.

1988: Maître de Conférences de 2ème Classe en Géophysique Interne, Université de Rennes 1, UPR 4661 CNRS: Centre Armoricain d'Etude Structurale des Socles. 

1990: Professeur de Géophysique, Section 35 du CNU, à l'UFR STEP : "Sciences de la Terre, Environnement, Planètes", Université Denis Diderot et IPG, UMR 7154, équipe de Paléomagnétisme. Promu à la 1ère Classe des Professeurs par le CNU le 01-10-99.


1994-1999: Directeur de l'UFR SPT: "Sciences Physiques de la Terre" de l’Université Paris 7.


2007-2011: Vice-Président du CNU, Section 35: "Structure et Evolution de la Terre et des autres Planètes".


PEDR: Titulaire d’une PEDR (pour 4 ans) en 1990, 1994, 1998,  2002 et  2006.


Prix Paul Doisteau - Emile Blutet de l' Académie des Sciences, 2007





RAPPORT D' ACTIVITÉ



<top>

A. Enseignement – Formation  




1. Formation initiale (résumé des 10 dernières années)


Ma formation et mon expérience en recherche m'ont toujours poussé à considérer comme primordiaux les expériences de terrain, la pratique de l'expérimentation, le contact direct avec la "donnée". C'est la raison pour laquelle on pourra remarquer ci-dessous ma forte implication dans l'organisation, et la réalisation de stages de terrain et de stages d'instrumentation géophysique dont je suis responsable. Cela exprime ma volonté de faire retrouver à nos jeunes théoriciens quelques notions pratiques sur l'objet qu'ils étudient, ce qui représente une réelle implication en terme de compétence, de temps et d'énergie.


• de 1997 à 2004

- Deuxième année de DEUG B: Cours et TD de Géophysique générale. Introduction à la géophysique: sismologie, géomagnétisme, gravimétrie, géodésie, flux de chaleur. 25h de Cours

-  Licence de Sciences de la Terre: Stage d’entrée en Licence - 5 jours.

- Maîtrise de Sciences de la Terre: Déformation des roches. (tectonique, microtectonique, analyse de la déformation), 15h de Cours. Stage de Terrain de Tectonique, 10 jours. Stage d'Instrumentation Géophysique, Garchy, 6 jours.

- IUP Environnement: Géophysique appliquée. 10h de cours 5 jours de Stage à Garchy.

TOTAL: ~210 à 220 h équivalent-TD


• depuis 2004: 

La mise en place du LMD a été l'occasion d'une refonte totale des enseignements à l'UFR Sciences de la Terre de Paris 7, avec notamment une plus grande implication de l'IPG dans tous les enseignements. De manière concomittante, la fermeture du Centre de Géophysique de Garchy a totalement bouleversé les conditions d'utilisation du parc national de matériel de terrain en Géophysique ainsi que l'organisation des stages d'instrumentation de Géophysique. Ce matériel national a été confié à l'IPG, il est désormais entreposé à l'Observatoire Magnétique de Chambon-la-Forêt, et j'en assure désormais la co-responsabilité en termes d'entretien et de planning d'utilisation. Enfin, ce stage a été ouvert à toutes nos filières de Master 1ère et 2ème année (~70-80 étudiants) et j'assume la responsabilité de l'organisation des stages de toutes ces filières, ce qui représente 110 à 150 h équivalent-TD/an). A celà s'ajoutent un Stage de Géologie en L2 (30 h), des cours de Tectonique en L3 (24h), un cours d'introduction à la Géophysique en M1 Environnement (10h), et un stage de sismique marine en M1/M2 (30h). 

TOTAL 2005-2006: 196 h

TOTAL 2006-2007: 194 h


2. Encadrement des expéditions de l'AESTP7


Après s'être re-dynamisée, l'Association des Etudiants en Sciences de la Terre de Paris 7 (AESTP7) a organisé et réalisé des expéditions géologiques hors-cursus pour une quinzaine d'étudiants en 2006 et 2007. Après m'etre investi, de manière totalement bénévole, dans l'encadrement sur le terrain de l' expédition de 2006, je renouvelle cette expérience très enrichissante en 2007.


Septembre 2006: Afrique du Sud: craton de Barberton, cratère d'impact de Vredefort, traps du Karoo, 3 semaines.

Septembre 2007: Ouest des Etats-Unis: de la faille de San Andreas aux Basins and Ranges, 3 semaines.


3. Encadrement de stages de laboratoire



B. Hoareau (1991): "Etude paléomagnétique des formations permiennes du bassin de St Affrique, Sud du Massif Central, France". Stage de Maitrise Paris 7.


F. Rocher (1993): "Etude paléomagnétique des formations mésozoïques de la région de Turfan, Asie Centrale, Chine". Stage de Maitrise Paris 7.


J. Miot (2001):"Etude paléomagnétique de formations Jurassique et Crétacé du Trans-Baïkal, Sibérie". Stage de DEUG Sciences de la Terre, Paris 7.


L. Carporzen (2002): "Détermination d'un paléopole à 20 Ma pour la Sibérie". Stage de Maitrise Paris 7.


R. Tassin (2007): "Paléo-intensités de laves Crétacé de Mongolie". Stage M1, Paris 7/ IPG


4. Encadrement doctoral


est indiqué entre parenthèses le pourcentage estimé de ma participation à des co-encadrements.


* Université de Rennes 1 (1983-1990).


J.S. Salis. "Variation séculaire du champ magnétique terrestre - direction et paléointensité". Thèse de 3ème Cycle, Rennes, 1987. (15%).

A. Chauvin.     "Intensité du champ magnétique terrestre en périodes stables et de transition, enregistrée par des séquences de coulées volcaniques du quaternaire". Thèse de 3ème Cycle, Rennes, 1989. (15%)

D. Khattach.    "Paléomagnétisme de formations paléozoïques du Maroc". Thèse de 3ème Cycle, Rennes, 1989. (25%)

M.P. Texier. "Anisotropie de susceptibilité magnétique, corrélation avec la déformation - application aux schistes rouges de la série de Pont-Réan". DEA Rennes, 1985. (100%)

S. Canot-Laurent. "Cisaillement simple et aimantation rémanente: modélisation analogique". DEA Rennes, 1990. (100%)

* Université de Paris 7 -IPG (Depuis Octobre 1990).

Y. Chen. "Evolution tectonique le long d'une transversale entre Inde et Sibérie. Apports de nouvelles données paléomagnétiques crétacées du Tibet, du Tarim et de la Dzoungarie". Thèse d'Université, Paris 7, 1992. (80%).

R. Atasiei. "Etude Paléomagnétique de formations d'âge Crétacé du Tibet Nord Oriental - Chine. Bloc du Kunlun et Bloc du Qaïdam". DEA, 1994. (100%).

F. Torcq. "Evolution et destruction de la Pangée du Carbonifère au Jurassique". Thèse d'Université Paris 7, 1997 (25%).

N. Halim. "Paléomagnétisme et Evolution Tectonique du Kunlun Oriental". Thèse d'Université Paris 7, 1998 (100%)

L. Carporzen. "Magnétisme des cratères d’impact de météorite à Vredefort (Afrique du Sud) et Rochechouart (France)", Thèse d'Université IPG, 2006 (10%).

A.L. Chenet. "Reconstruction de la séquence éruptive des traps du Deccan, Inde : conséquences climatiques et environnementales", Thèse d'Université IPG, 2006 (10%).

F. Hankard. "Poles paléomagnétiques Tertiaires en Mongolie et CDAP de l'Eurasie orientale". DEA IPG/Paris 7, 2002, Thèse d'Université Paris 7, 2006. (100%)


5. Séjours post-doc


E. Nagy (1992): "Paléomagnétisme de la Péninsule Indochinoise". Stage post-doctoral IPG - 1an. (100%)

V. Kravchinsky (1996-2001): "La fermeture de l'Océan Mongol-Okhotsk". Plusieurs séjours IPG / Paris 7, 3 ans, 3 missions de terrain. (100%)

X. Tan (2002): "L'erreur d'inclinaison dans les grès rouges - implications sur les reconstructions mésozoiques en Chine". Post-doc IPG - 1an (50%)

O. Oufi (2002): "Paléomagnétisme de formations permiennes du Maroc et les modèles de Pangée". Post-doc Univ. Paris 7 - 1an. (30%)


<top>



B. Responsabilités administratives et d’intérêt collectif (depuis 1990).



Mises à part les participations "normales" à la vie de la structure universitaire, dont le détail est donné ci-dessous, j'ai assumé de 1994 à 1999 la fonction de Directeur de l'U.F.R. de Sciences Physiques de la Terre de l'Université de Paris 7.  A ce titre, j'ai assuré la réorganisation et la mise en place des enseignements de Licence et de Maîtrise sous forme de modules obligatoires et optionnels, aboutissant à la délivrance de diplômes de Maîtrise en Sciences de la Terre suivant 3 spécialités: Géologie, Géochimie et Géophysique. Je pense avoir ainsi assuré la continuité de la qualité des enseignements dispensés en Sciences de la Terre à l'Université de Paris 7.

Lors de ma position de Directeur de l'UFR "Sciences Physiques de la Terre", mon activité sur cette responsabilité s'est focalisée sur la semestrialisation des Licence et Maîtrise, ouvrant la voie à la mise en place du LMD qui a suivi. Là aussi, j'ai mis l'accent sur l'aspect quantitatif en Sciences de la Terre, sans pour autant négliger les aspects observation, acquisition de données et expérience de terrain, indispensables à nos disciplines. Pendant cette période, la responsabilité de la qualité des études, mais aussi de la vie de l'UFR et de ses membres, ainsi que des étudiants qui en dépendent, a toujours été un de mes soucis principaux.



1. Fonctions administratives universitaires (1992-2007)


    Responsabilités Locales (Université Paris 7 et I.P.G.):


1994 - 1999:        Directeur de l'U.F.R. "Sciences Physiques de la Terre", Université de Paris 7 - Denis Diderot. 

1994 - 2001: Président du Conseil Scientifique de cette U.F.R.

1995 - 1998 & 1998 - 2001: Vice-Président de la C.S.E. 35-36èmes sections de l'Université de Paris7.

1995 - 1998: Membre nommé de la C.S.E. 35ème section de l'I.P.G. Paris.

1997 - 2001: Membre élu du Conseil d'Administration de l'I.P.G. Paris.

1996 - 2002: Membre élu du Conseil de formation du Département SNV, Université de Paris 7.

1997 -         : Membre du Conseil de Perfectionnement de l'IUP "Génie de l'Environnement", Université Paris 7.

1999 -         : Président de la Commission aux Thèses de l'Ecole Doctorale des Sciences de la Terre - Université Paris 7 / IPG.

2001 - 2004: Président de la C.S.E. 35-36èmes sections, Université de Paris7.

2001 - 2004: Membre nommé de la C.S.E. 35ème section de l'I.P.G. Paris.

2004 - 2007: Membre élu de la C.S.E. 35-36-37èmes sections, Université de Paris7.

2005 - 2008:     Membre élu du Conseil Scientifique de l' U.F.R.

    Autres Universités:

2007 - 2011:   Membre nommé du Conseil de l'Ecole Doctorale 143  "Dynamique et Physicochimie de la Terre et des Planètes", Université Paris XI, Orsay.

2007 - 2011:     Membre nommé de la C.S.E. 34-35-36-37èmes sections, Université de Nantes.

    Au niveau National:

1992 - 1995:                              Membre élu du CNU, Section 35.

2000 - 2003 & 2004 - 2007: Membre nommé du CNU, Section 35.

2007 - 2011:                              Membre élu, Vice-Président, du CNU Section 35.

2007 - 2009:                              Membre de la Conférence Permanente du CNU (CP-CNU)

2009 -         :                              Vice-Président du groupe 8 de la CPCNU (Commission Permanente du CNU)


2. Animation Internationale - Congrès


1991: Convenor de la session: 'Paleomagnetism of China', A.G.U. Spring Meeting, Baltimore.

1992 - 1997:  Editeur Associé à Earth and Planetary Science Letters, Elsevier Sciences Publishers B.V.

1993: Convenor de la session: 'Dynamics and kinematics of distributed deformation in plate boundary zones with emphasis on the Alpine-Himalayan belt and Central Asia', EUG VII, Strasbourg.

1994: Convenor de la session: 'Use of Paleomagnetism in unravelling accretion histories', EGS Meeting, Grenoble.

2000 -      Membre du CNFGG et du CNFG

2001: Co-Convenor de la session "JG2-G1.03: Paleomagnetism and Tectonics of Subduction Zones", IAGA-IASPEI joint Meeting, Hanoi.

2004: Convenor de la session "MPR11 - Magnetic anisotropy and paleomagnetism applied to Geodynamics", EGU 1st Meeting, Nice, France

2008: Co-Convenor de la session "IS58 - Long-term sealevel change of the past 250 Myr: new perspectives in quantification and causes", EGU General Assembly 2008, Vienna, Autriche


3. Au titre de l'intérêt collectif (autres)


Réalisation d'outils  informatiques, de diffusion locale ou internationale – voir ci-dessous


4. Participation aux jurys de Thèses


28 Jurys depuis 1990 (sauf oubli ou omission) dont:

1 Thèse d'Etat, comme Rapporteur

3 Habilitations à Diriger des Recherches (dont 1 comme Rapporteur)

24 Thèses d'Université (dont 8 comme Rapporteur, et 3 comme Directeur)


(R): Rapporteur; (E): Examinateur; (D): Directeur



T01-(R) C. AUBOURG: Méthodes d'étude de la fabrique magnétique appliquées aux roches sédimentaires peu déformées: Exemples des Terres Noires subalpines. Thèse d'Université Grenoble, Grenoble, 1990. Jury: P. Vialon, M. Perrier, J.L. Bouchez, I. Dekkers, P. Rochette, J.P. Cogné. 

T02-(R) J.H. ZUKIN: Etude Géophysique de la microplaque de l'Ile de Pâques. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1990. Jury: C. Jaupart, J. Francheteau, J.P. Cogné, R. Larson, R. Searle, P. Tapponnier. 

T03-(R) C. MARY: Les inversions du champ magnétique terrestre: Etude de la fidélité de deux enregistrements magnétostratigraphiques et représentation vectorielle du champ magnétique transitionnel. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1991. Jury: J.L. Le Mouël, M. Prévot, P. Tucholka, M.G. Moreau, J.P. Cogné, J.P. Montagner, V. Courtillot. 

T04-(D) Y. CHEN: Evolution tectonique le long d'une transversale entre Inde et Sibérie. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1992. Jury: M. Javoy, V. Courtillot, J.P. Cogné, R. Coe, M. Mattauer, P. Tapponnier.

T05-(E) Q. LIU: Paléoclimat et contraintes chronologiques sur les mouvements récents dans l'ouest du Tibet: failles du Karakorum et de Longmu Co-Gozha Co, lacs en pull-apart de Longmu Co et de Sumxi Co. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1993. Jury: V. Courtillot, P. Tapponnier, F. Gasse, J. Mercier, R. Armijo, R. Yeats, J.P. Cogné. 

T06-(R) J.C. THOMAS: Cinématique Tertiaire et rotations de blocs dans l'ouest de l'Asie Centrale (Tien Shan Khirgiz et dépression Tadjik) - Etude structurale et paléomagnétique. Thèse d'Université Rennes 1, Rennes, 1993. Jury: J.P. Brun, J.P. Cogné, J.L. Mercier, M. Hamburger, H. Perroud, P. Cobbold. 

T07- (E) M. QOMARUDIN: Propriétés électriques et structure de la croûte en France (Programmes ECORS, GPF) d'après les résultats de sondages magnéto-telluriques. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1994. Jury: J.L. Le Mouël, V.N. Pham, M. Mattauer, M. Daignières, J.P. Poirier, J.P. Cogné. 

T08-(R) J. VAN DEN DRIESSCHE: L'effondrement gravitaire de la Chaîne Hercynienne. Thèse d'Etat, Paris, 1994, Jury: J. Marcoux, J.P. Burg, P. Choukroune, J.P. Cogné, P. Matte, P. Tapponnier, J.P. Brun. 

T09-(E) B. CORNAGLIA: Synthèse des données géophysiques Nazca-Pacifique. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1995. Jury: C. Jaupart, J. Francheteau, M. Munschy, J. Goslin, M. McNutt, J.P. Cogné. 

T10-(E) M. LE HUY: Le champ géomagnétique, les mouvements du fluide à la surface du noyau, et les variations décennales de la rotation de la Terre. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1995. Jury: J.L. Le Mouël, J. Hinderer, Y. Ricard, J. Achache, J.P. Cogné. 

T11-(E) M. HAMMOUDI: Prolongement du champ d'anomalies magnétiques sur les continents et hétérogénéités de la lithosphère. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1994. Jury: J.L. Le Mouël, P. Tarits, K. Whaler, H. BenHallou, M. Diament, J. Achache, J.P. Cogné. 

T12-(E) B. RIOLLET: Simulation numérique de la propagation d'ondes sismiques en milieu fracturé. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1997. Jury: J.P. Cogné, L. Ikelle, H. de Pater, P. Rasolofosaon, J.P. Vilotte, A. Tarantola. 

T13-(E) V. CLOCHARD: Migration élastique quantitative - Applications à la sismique de puits 3D. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1998. Jury: J.P. Cogné, R. Madariaga, L. Nicoletis, J. Virieux, F. Rocca, G. Lambaré. 

T14-(D) N. HALIM: Contribution du paléomagnétisme à la compréhension de la tectonique post-collision entre Inde et Sibérie. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1998. Jury: V. Courtillot, J.P. Cogné, M. Faure, F. Guyot, R. Coe.

T15-(E) S. LEBORGNE: Etude de la propagation des ondes de volume dans le manteau supérieur sous l'Europe et inversion du mécanisme à la source de séismes grecs et turcs. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1998. Jury: J.P. Cogné, R. Madariaga, S. Das, A. Deschamps, V. Farra, H.C. Nataf. 

T16-(R) I. COUTAND: Tectonique Cénozoïque du haut plateau de La Puna, Andes Centrales, Nord Ouest Argentin. Thèse d'Université Rennes 1, Rennes, 1999. Jury: J.P. Brun, J.P. Cogné, J.M. Flament, R. Allmendinger, M. Strecker, P. Cobbold. 

T17-(E) A. REPLUMAZ: Reconstruction de la zone de collision Inde-Asie - Etude centrée sur l'Indochine. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 1999. Jury: R. Lacassin, P. Tapponnier, G. Peltzer, R. Weldon, J.P. Gratier, J.P. Cogné, S. Bergman. 

T18-(E) C. CRAMBES: Deux approches du processus de fusin (A) Etude expérimentale de la fusion d'un bloc de solide sous une géométrie verticale (B) Etude du volcanisme Tibétain. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 2000. Jury: S. Tait, D. Gobin, A. Provost, N. Arnaud, J.P. Cogné, A. Davaille. 

T19-(E) S. GILDER: I. Paleomagnétisme appliqué à la tectonique des plaques. II. Recherche des propriétés magnétiques des minéraux à haute pression. Habilitation à Diriger des Recherches, Université Paris 7 / IPG, Paris, 2000. Jury: J.P. Cogné, V. Courtillot, P. Gillet, J. Kirschvink, J.P. Poirier, P. Tapponnier. 

T20-(E) O. OUFI: Les propriétés magnétiques des péridotites serpentinisées abyssales: relations entre la composition chimique, la nature minéralogique des minéraux serpentineux et le comportement magnétique des péridotites serpentinisées. Thèse d'Université Paris 7 / IPG, Paris, 2000. Jury: J.P. Cogné, M. Cannat, M. Prévot, J. Girardeau, B. Devouard, J. Dyment 

T21-(R) P. ROPERCH: Paléomagnétisme, géodynamique andine et ressources minérales. Habilitation à Diriger des Recherches, Université Rennes 1, Rennes, 2000. 

T22-(R) S. NOMADE: Evolution géodynamique des cratons de Guyane et d'Afrique de l'Ouest. Apport des  données paléomagnétiques, géochronologiques et géochimiques en Guyane et Côte d'Ivoire. Thèse d'Université Orléans, Orléans, 2001. Jury: R. Caby, J.P. Cogné, Y Chen, G. Hauret, A. Pouclet, H. Théveniaut, G. Féraud, P. Rossi. 

T23-(R) M. COLLOMBET: Cinématique et rotations des Alpes Occidentales - Approche paléomagnétique et modélisation analogique. Thèse d'Université Grenoble I - Joseph Fourier, Grenoble, 2001. Jury: P.R. Cobbold, J.P. Cogné, J.P. Gratier, J.M. Lardeaux, S. Schmid, J.C. Thomas.

T24-(E) G. POULIQUEN: Les anomalies magnétiques marines: contraintes sur les variations courtes périodes des processus de l'accrétion et de l'intensité du champ magnétique terrestre. Thèse d'Université Paris 7, Paris, 2001. Jury: A. Chauvin, J. Cann, J. Dyment, J. Francheteau, J.P. Cogné, Y. Gallet.

T25-(E) M. GREFF-LEFFTZ: Déformation et Rotation de la Terre. Habilitation à Diriger des Recherches, Université Paris 7, 2001. Jury: J.L. Le Mouël, J. Hinderer, J. Laskar, V. Dehant, J. Besse, M. Diament, J.P. Cogné.

T26-(E) H. GUNAWAN: Gravimétrie et Micro-gravimétrie appliquées à la volcanologie: exemples de La Soufrière de Guadeloupe et du Mérapi. Thèse de l'Institut de Physique du Globe de Paris, 2005. Jury: J.P. Cogné, R. Bayer, J.P. Toutain, F. Beauducel, G. Boudon, M. Diament.

T27-(D) F. HANKARD: L'anomalie d'inclinaison tertiaire est-elle liée à un découplage Europe/Sibérie depuis le Crétacé? Apports de la géochronologie et du paléomagnétisme de basaltes de Mongolie. Thèse de l'Institut de Physique du Globe de Paris, 2006. Jury: V. Courtillot, Y. Chen, H. Leloup, R. Enkin, X. Zhao, J.P. Cogné.

T28-(R) C. RICORDEL: Datations par paléomagnétisme des paléoaltérations du Massif Central et de ses bordures: implications géodynamiques. Thèse de l'Ecole des Mines de Paris, 2007. Jury: M. Thiry, M.G. Moreau, H. Théveniaut, C. Dupuis, J. Brulhet, D. Gomez-Gras, F. Quesnel, J.P. Cogné.



<top>


C. Thèmes de Recherche


Un rapport d'activité scientifique détaillé est présenté à la fin de cette notice.


•       Paléomagnétisme et Anisotropie de Susceptibilité Magnétique des roches déformées.

•     Paléomagnétisme et Tectonique, avec un intérêt particulier pour la Tectonique de l'Asie, du Tibet à la Sibérie (mais aussi Massif Central, Argentine, Microplaque Ile de Paques…).

•       Dynamique Globale, Taux d'accrétion océanique, Flux de croûte aux rides et niveau de la mer.

•    Développement de PaleoMac, une application Macintosh pour traiter les données de Paléomagnétisme et élaborer des reconstructions paléogéographiques. Cette application de type freeware a été publiée à G-Cubed en 2003, et connaît une belle diffusion à travers les labos de paléomagnétisme du monde entier. Elle commence à jouir d’une très bonne notoriété, si j’en juge par la centaine de demandes de clé d’activation qui m’a été adressée et la cinquantaine de citations de l’article à G-Cubed dans les articles parus depuis 2003. On peut donc considérer que le développement et le suivi de cette application constituent un service à la communauté paléomagnétique internationale.


Mon activité en recherche s’est focalisée sur 2 axes ces quatre dernières années:


•       Paléomagnétisme et Géochronologie de formations effusives Jurassiques, Crétacées et Tertiaires de Mongolie et de Sibérie, visant à préciser la chronologie de la fermeture de l’Océan Mongol-Okhotsk, et à tenter d’élucider le "problème de l’anomalie d’inclinaison tertiaire en Asie Centrale". Cet axe a fait l’objet de la Thèse de Fatim Hankard, et est diffusé au travers de 5 articles publiés dans EPSL, GJI, et JGR depuis 2005.

•      Ré-évaluation des taux d’accrétion océanique et des flux de croûte aux rides, et implications sur les bilans globaux tels que le niveau de la mer. Cet axe constitue pour moi une réorientation thématique, dans la mesure où je ne m’étais jamais penché jusqu’à présent sur la dynamique océanique à l’échelle globale. Les résultats de ces bilans, qui bousculent quelques idées reçues dans ce domaine, ont fait l’objet de 3 articles (EPSL, G-Cubed) parus depuis 2004, dont 2 articles figurant au Top 25 de ScienceDirect des papiers d'EPSL les plus téléchargés (2004 et 2006, voir liste bibliographique ci-dessous), et 1 article actuellement soumis.

<top>



Réalisation d’outils informatiques

(1 publication No [35])


En deçà des recherches fondamentales dont le résumé est donné ci-dessus, je me suis toujours activement impliqué dans le développement de logiciels sur micro-ordinateurs, logiciels d'acquisition et de traitements de données ou de simulations numériques de phénomènes géophysiques. 

Les 3 premiers logiciels, que j'ai élaborés avant 1990 lors de ma présence à Rennes, n'ont eu qu'une utilisation "locale", soit personnelle, soit dans le cadre du montage du laboratoire de paléomagnétisme de l'Université de Rennes 1. Par contre, le logiciel "PaleoMac", présenté en dernier, est destiné à être largement distribué dans l'ensemble des laboratoires de paléomagnétisme, aussi bien français qu'étrangers, et a fait l'objet d'une publication à G-Cubed (Ref. No [35]).


• Modef: Fortran IV sur PDP-1103 et 1123 (Rennes, 1982-1985). Logiciel de simulation numérique d'une déformation homogène de populations de cristaux aplatis se comportant en plans rigides. Etude du développement d'orientations préférentielles et des modification de l'aimantation rémanente. Cette simulation numérique a permis de mieux comprendre les mécanismes de déviation de l'aimantation rémanente telle qu'elle avait été mise en évidence expérimentalement sur des séries géologiques naturelles ou des modèles analogiques.


• Spiner/Anis: Basic sur Apple IIc (Rennes, 1982-1985). Logiciels d'interfaçage, acquisition et réduction des mesures de rémanence et d'anisotropie de susceptibilité magnétique effectuées sur un appareil DIGICO.


• Systan/Sytran: Fortran IV sur PDP-1123 (Rennes, 1982-1985). Logiciels de gestion, traitement et représentation graphique des données d'anisotropie de susceptibilité magnétique, acquises au Laboratoire de Paléomagnétisme du CAESS, Rennes.


• PaleoMac: (Fig. 1, Ref. [35]) Fortran 77 sur Apple Macintosh (Paris, 1991-2007). Logiciel de traitement des données Paléomagnétiques, de Magnétostratigraphie, d'Anisotropie de Susceptibilité Magnétique et de données sur la Sphère Terrestre du Laboratoire de Paléomagnétisme de l'IPGP; gestion des données, calculs statistiques, fonctions graphiques évoluées (sorties PICT et PostScript compatibles Adobe Illustrator).

Ce logiciel Macintosh (compatible MacOS 8.1 à 9.2, et environnement Classic sous OS X), privilégie l'interactivité avec l'utilisateur, et l'automatisation de nombreuses fonctions liées au traitement des données (manipulation des fichiers, tri et correction des données, repères des représentations graphiques, calculs des composantes et des moyennes, tests statistiques, etc...). L'ensemble permet de passer en continuité de la donnée paléomagnétique mesurée au laboratoire à la représentation finale du résultat en terme de pole géomagnétique virtuel, de colonnes magnétostratigraphiques, voire de tectonique. 

Cette application permet de plus d'effectuer toutes les opérations de reconstructions paléogéographiques, calculs de paléopositions des blocs, des rotations de plaques etc.., dans plusieurs types de projection (stereo, Mercator, Hammer-Aitoff, Mollweide, cylindrique équivalente…), avec une possibilité de "zoomer" avec une précision de 1" d'arc, soit environ 30m. Une interaction constante entre données lues au clavier, entrées dans des fichiers de cinématique, ou simplement ajustées manuellement de manière interactive est assurée.

La puissance et le confort d'utilisation, par ailleurs soulignés par tous les utilisateurs, tant en France (IPG, Université de Grenoble, Université d’Orléans, Université de Rennes 1, Université de Cergy-Pontoise) qu'à l'étranger (R. Coe à Santa Cruz, J. Glen & P. Renne à Berkeley, M. Bazhenov à Moscou, P. Roperch à Lima, N. Halim à Perth, A. Hirt à Zurich,  Muttoni à Rome, J. Kirschvink je n’sais où...), ainsi qu'en témoignent les citations à ce programme faites dans quelques publications récentes, d'une part m'ont permis de diviser par nettement plus de 10 le temps consacré au traitement des données paléomagnétiques par rapport à un travail identique effectué il y a une quinzaine d'années, et d'autre part, permet d'explorer toutes les possibilités de reconstruction et d'ajustement de manière efficace. Ce programme, est toujours disponible à l'adresse: http://www.ipgp.jussieu.fr/~cogne/, et est désormais publié à G-Cubed (ref.[35]).


Ecran d'accueil de PaleoMac. [35]




  Missions de Terrain  


Ne sont mentionnées ici que les missions les plus importantes effectuées depuis 1988.


• Novembre 1988. Echantillonnage Paléomagnétique et Néotectonique du piedmont Nord du Tien Shan, Dzoungarie, Chine. Chef de mission: V. Courtillot. Durée: 4 semaines.


• Juillet - Août 1989. Mission pluri-disciplinaire du programme "Kunlun-Karakorum" de l'INSU, traverse Kashgar - Shiquanhe, Ouest du Plateau Tibétain, Chine. Chef de mission: P. Tapponnier. Durée: 6 semaines.


• Septembre 1990. Mission pluri-disciplinaire du programme "Kunlun-Karakorum" de l'INSU, traverse Kashgar - passe de la Kunjerab, Ouest du Plateau Tibétain, Chine. Chef de mission: P. Tapponnier. Durée: 5 semaines.


• Septembre 1991. Echantillonnage paléomagnétique et Néotectonique du pourtour de la Dzoungarie, Chine. Chef de mission: P. Tapponnier. Durée: 4 semaines.


• Novembre 1991. Mission de reconnaissance pour échantillonnage paléomagnétique, géochimique et Néo- tectonique, dans la région de la faille du Fleuve Rouge, Nord-Vietnam. Chef de mission: P. Tapponnier. Durée: 2 semaines.


• Juin 1992. "International Symposium on Kunlun and Karakorum Mountains". Traverse Islamabad (Pakistan) - Kashgar (Chine). Chefs de mission: P. Tapponnier, M. Brunel. Durée: 3 semaines.


• Juillet 1992. Echantillonnage paléomagnétique dans la région d'Irkutsk et du Transbaïkal, Sibérie, Russie. Chef de mission: J.P. Cogné. Durée: 4 semaines.


• Novembre 1992. Echantillonnage paléomagnétique dans la région de la faille du Fleuve Rouge, Nord-Vietnam. Chef de mission: J.P. Cogné. Durée: 4 semaines.


• Novembre 1993. Campagne de plongées "Pito 93" sur la Microplaque Océanique de l'Ile de Paques (Ride Est-Pacifique), avec les moyens IFREMER (Nautile sur le NO Nadir). Chef de mission: J. Francheteau. Durée: 5 semaines.


• Août - Septembre 1994. Mission pluri-disciplinaire du programme "Kunlun Oriental" de l'INSU, Est du plateau Tibétain, Chine. Chef de mission: P. Tapponnier. Durée: 6 semaines.


• Mars 1996. Echantillonnage paléomagnétique du Bassin Permien de Paganzo, Argentine. Chef de mission: J. Besse. Durée: 3 semaines


• Juillet - Août 1997. Echantillonnage paléomagnétique de formations effusives Mésozoiques du Sud de la Sibérie, de part et d'autre de la suture Mongol-Okhotsk, Russie. Chef de mission: J.P. Cogné. Durée: 5 semaines.


• Juin 1999. Echantillonnage paléomagnétique de formations effusives et sédimentaires Mésozoiques et Tertiaires de l'ouest du Tarim, Chine. Chef de mission: J.P. Cogné. Durée: 4 semaines.


• Aout 1999. Echantillonnage paléomagnétique de formations effusives Tertiaires de Mongolie. Chef de mission: J.P. Cogné. Durée: 5 semaines.


• Juillet-Aout 2004. Echantillonnage paléomagnétique de formations effusives Crétacé et Tertiaires de Mongolie. Chef de mission: J.P. Cogné. Durée: 5 semaines.


• Septembre 2006. Traverse Géologique pour l'Enseignement, en Afrique du Sud: de l'Archéen de Barberton aux Traps du Karoo, en passant par le Cratère d'Impact de Vredeford. Mission: Conseiller Géologique. Chef de Mission: AESTP7 (Association des Etudiants de Sciences de la Terre de l' Université de Paris 7). Durée: 3 semaines.


• Septembre 2007. Traverse Géologique pour l'Enseignement, Ouest des Etats-Unis: de la faille de San Andreas aux Basin and Range. Mission: Conseiller Géologique. Chef de Mission: AESTP7. Durée: 3 semaines.


• Septembre 2009. Echantillonnage paléomagnétique de formations Paléozoïques et Mésozoïques du bassin du Jungar, Chine. Chef de mission: Chen Yan. Durée: 3 semaines.





  Collaborations – Contrats  


• Coopération CAESS / Académie des Sciences de Prague, 1985-1990: "Recherches géologiques et géophysiques sur la croûte varisque". Resp. N. Bonhommet. (10 Pub No [4 à 11], [13], [15] - DEA de M.P. Texier, 1985).


• DBT Thème "Réaimantation" 1988-1989. "Modélisation analogique des effets d'une déformation non coaxiale sur l'orientation de l'aimantation rémanente". Resp. J.P. Cogné. (1 Pub. No [16] - DEA de S. Canot-Laurent, 1990).


• DBT Thème "Géodynamique Globale", projet "Kunlun-Karakorum" 1989-1990, coopération INSU / Academia Sinica. Traverses Kashgar-Shiquanhe (1989) et Kashgar-Kunjerab Pass (1990). Resp. P. Tapponnier. (3 Pub. No [17], [19], [20] - Thèse de Y. Chen, 1992).


• Coopération INSU / Ecole d'Ingénieurs du Xinjiang 1988-1991: "Etude géodynamique du pourtour de la Dzoungarie". Resp. V. Courtillot. (2 Pub. No [14] et [22] - Thèse de Y. Chen, 1992).


• DBT Thèmes "Dynamique Globale" et "Instabilité", Coopération IPG / CNRS du Vietnam 1991-1992. "Etude tectonique et paléomagnétique du Vietnam Nord". Resp. P.Tapponnier. 


• DBT Thème "Dynamique Globale", Coopération IPG / Institut de Géochimie de la Branche Sibérienne de l'Académie des Sciences de Moscou à Irkutsk 1992 - 1995. "Etude Paléomagnétique des formations Mésozoiques de Sibérie et de Mongolie". Resp. J.P. Cogné. (2 Pub. No [25], [28] et soumise GJI 2004 - Thèse de Nadir Halim, 1998).


• Programme "Pito 93" IFREMER-INSU 1993: Thème Accrétion Océanique: "Etude Tectonique et Géophysique du pourtour de la Microplaque Ile de Paques, Ride Est Pacifique". Resp: J. Francheteau. (4 Pub. No [23], [24], [34] et [39]).


• Coopération INSU / Ministère de la Géologie de Pékin 1993-1995: "Kunlun Oriental". Resp: P. Tapponnier (4 Pub. No [27], [29], [30] et [37] - DEA de R. Atasiei, 1994, Thèse de N. Halim, 1998).


• Contrat INTAS-94-1253: "The last unknown Mesozoic ocean: paleomagnetic studies in South Siberia". Resp. J.P. Cogné. Coopération IPG / Académie des Sciences de Moscou / Institut de Géochimie d'Irkutsk / ETH Honggerberg, Zurich. (3 Pub. No [25], [28] et [41] - Thèse de Nadir Halim, 1998).


• Contrat CNRS, Programme DyETI - 2004: "Echantillonnage paléomagnétique de formations Tertiaires en Mongolie". Resp: J.P. Cogné (2 Pub. No [40] et [44], et 2 soumises à GJI et 2006 - Thèse Fatim Hankard, 2006)





Rayonnement, diffusion internationale, prix…



Analyse bibliographique et indicateurs de diffusion:

Mai 2008


• Nombre total de publications internationales parues (liste ci-après): 49, dont 47 répertoriées par ISI Web of Sciences en Mai 2008 (~1.9/an depuis 1983). (Deux revues de fort impact ne sont pas répertoriées: Eos, Trans. AGU et AGU Geophysical Monograph Series - Voir ci-dessous).

• Total Citation Count de ISI Web of Sciences: TCC > 920 pour 46 articles (taux de citation moyen: TCC/n = 20.0/article)

h factor: 19


• 2 articles en 1er auteur cités au "Top 25" des articles d’EPSL les plus téléchargés sur le site de ScienceDirect en 2004 et 2006.


• Au total : 23 publications en 1er auteur, 10 publications en 2eme auteur derrière mes étudiants, soit 2/3 des 48 publications de rang A depuis 1983.

• Depuis 2003: 5 publications en 1er auteur, 6 publications en 2eme auteur derrière mes étudiants, soit 2/3 des 14 publications parues depuis 5 ans.


• 78 communications à Congrès.


Conférences Invitées:


• La Dérive des Continents, Pourquoi? Comment? Conférence invitée, Les Jeudis du Muséum. Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris, 03 Avril 2003.

• Paleomagnetism: Why? How? Invited talk, Colloquium of the Physics Dept., University of Alberta, Edmonton, Canada, November 14th, 2003.

• Oceans: bilans de production crustale et niveau de la mer. Conférence invitée, Laboratoire de Géophysique, Université de Nantes, 22 Février 2006.

• Paleomagnetism and continental drift - Amalgamation and deformation of continents - some examples from Asia, Invited talk, University of Pretoria, South Africa, September 7th, 2006.


Distinction


• Prix de Géophysique Paul Doisteau - Emile Blutet 2007 de l’Académie des Sciences.


<top>



Références


see here to read abstracts and get pdf of the articles.


• Revues à comité de lecture



1983

[1] J.P. Cogné, P. Choukroune, J. Cogné. Cisaillements varisques superposés dans le massif de Lanvaux (Bretagne Centrale). C. R. Acad. Sci. Paris, Sér.II, 296, 773-776, 1983.

1985

[2] J.P. Cogné, H. Perroud. Strain removal applied to paleomagnetic directions in an orogenic belt : the permian red slates of the Alpes Maritimes, France. Earth Planet.Sci. Let., 72, 125-140, 1985.

[3] J.P. Cogné, D. Gapais. Passive rotation of hematite during deformation : a comparison of simulated and natural redbeds fabrics. Tectonophysics, 121, 365-372, 1986.

[4] J.P. Cogné, H. Perroud. M.P. Texier and N. Bonhommet. Strain reorientation of hematite and its bearing upon remanent magnetization. Tectonics , 5, 753-767, 1986.

[5] J.P. Cogné. Paleomagnetic direction obtained by strain removal in the Pyrenean Permo-Triassic redbeds at the "Col du Somport" (France). Earth Planet. Sci. Lett., 85, 162-172, 1987.

[6] J.P. Cogné. Experimental and numerical modeling of IRM rotation in deformed synthetic samples. Earth Planet. Sci. Lett., 86, 39-45, 1987.

[7] J.P. Cogné, H. Perroud. Unstraining paleomagnetic vectors: the current state of debate. Eos Trans. Amer. Geophys. Union, 68, 34, 705, 711-712, 1987. Non répertorié par l'ISI Web of Sciences.

[8] J.P. Cogné. TRM deviations in anisotropic assemblages of multidomain magnetites. Geophys. J. R. astron. Soc., 91, 1013-1023, 1987.

[9] J.P. Cogné. Strain-induced AMS in the granite of Flamanville and its effects upon TRM acquisition. Geophys. J., 92, 445-453, 1988.

[10] J.P. Cogné, H. Perroud. The anisotropy of the magnetic susceptibility as a strain gauge in the Flamanville granite, NW France. Phys. Earth Planet. Int., (Special Issue: Symposia on Magnetic Fabrics, B.B. Ellwood, F. Hrouda and J.J. Wagner Eds.), 51, 264-270, 1988.

[11] J.P. Cogné. Strain, magnetic fabric and paleomagnetism of deformed redbeds of the Ordovician Pont-Réan formation (Brittany, France). J. Geophys. Res., 93, 13673-13687, 1988.

1990

[12] J.P. Cogné, J.P. Brun and J. Van Den Driessche. Paleomagnetic evidence for rotation during Stephano-Permian extension in Southern Massif Central (France). Earth Planet. Sci. Lett., 101, 272-280, 1990.

[13] J.P. Brun, D. Gapais, J.P. Cogné, P. Ledru, J.L. Vigneresse. The Flamanville granite (Northwest France): an unequivocal example of a syntectonically expanding pluton. Geol. J., 25, 271-286, 1990.

[14] Y. Chen, J.P. Cogné, V. Courtillot, J.P. Avouac, P. Tapponnier, E. Buffetaut, G. Wang, M. Bai, H. You, M. Li and C. Wei. Paleomagnetic study of Mesozoic continental sediments along the Northern Tien Shan (China) and heterogeneous strain in Central Asia. J. Geophys. Res., 96, 4065-4082, 1991.

[15] J.P. Cogné, N. Bonhommet, V. Kropacek, T. Zelinka and E. Petrovski. Paleomagnetism and magnetic fabric of the deformed redbeds of the Cap de la Chèvre formation, Brittany, France. Phys. Earth Planet. Int., 67, 374-388,1991.

[16] J.P. Cogné and S. Canot-Laurent. Simple shear experiments on magnetized wax-hematite samples. Earth Planet. Sci. Lett., 112, 147-160, 1992.

[17] Y. Chen, J.P. Cogné and V. Courtillot. New Cretaceous paleomagnetic poles from the Tarim basin, Northwestern China, Earth Planet. Sci. Lett., 114, 17-38, 1992.

[18] J.P. Cogné, J. Van Den Driessche and J.P. Brun. Syn-extension rotations in the Permian basin of St Affrique (Massif Central, France): paleomagnetic constraints. Earth Planet. Sci. Lett., 115, 29-42, 1993.

[19] Y. Chen, J.P. Cogné, V. Courtillot, P. Tapponnier and X.Y. Zhu. Cretaceous paleomagnetic results from western Tibet and tectonic implications, J. Geophys. Res., 98, 17981- 18000, 1993.

[20] Y. Chen, V. Courtillot, J.P. Cogné, J. Besse, Z. Yang and R. Enkin. The configuration of Asia prior to the collision of India: Cretaceous paleomagnetic constraints, J. Geophys. Res., 98, 21927-21942, 1993.

[21] V. Courtillot, R. Enkin, Z. Yang, Y. Chen, M. Bazhenov, J. Besse, J.P. Cogné, R. Coe, X. Zhao and S. Gilder. Response to a Comment on "Paleomagnetic constraints on the geodynamic history of the major blocks of China from the Permian to the Present" by Enkin et al. (1992), By Nie Shangyou and David Rowley, J. Geophys. Res., 99, 18083-18088, 1994.

1995

[22] J.P. Cogné, Y. Chen, V. Courtillot, F. Rocher, G. Wang, M. Bai and H. You. A paleomagnetic study of Mesozoic sediments from Junggar and Turfan basins, NW China, Earth Planet. Sci. Lett.., 133, 353-366, 1995.

[23] J.P. Cogné, J. Francheteau, V. Courtillot and Pito93 Scientific Team (R. Armijo, M. Constantin, J. Girardeau, R. Hekinian, R. Hey, D.F. Naar and R. Searle). Large rotation of the Easter microplate as evidenced by oriented paleomagnetic sea-floor samples, Earth Planet. Sci. Lett., 136, 213-222, 1995.

[24] R. Hekinian, J. Francheteau, R. Armijo, J.P. Cogné, M. Constantin, J. Girardeau, R. Hey, D.F. Naar and R. Searle. Petrology of the Easter Microplate in the South Pacific, J. Volc. Geotherm. Res., 72, 259-290, 1996.

[25] N.Halim, J.P. Cogné, V. Courtillot, and Y. Chen. Modelling vector plots of 2 overlapping components of magnetization in thermal demagnetization. Geophys. Res. Lett. 23, 3523-3526, 1996.

[26] Chen Y., M. Faure and J.P. Cogné. Late Permian palaeomagnetic results from the Brive basin (Massif Central, France). Tectonophysics, 281, 209-220,1997.

[27] N. Halim, J.P. Cogné, Y. Chen, R. Atasiei, J. Besse, V. Courtillot, S. Gilder, J. Marcoux and R.L. Zhao. New Cretaceous and Lower Tertiary Paleomagnetic Results from Xining-Lanzhou basin, Kunlun and Qiangtang blocks, China: Implications on the Geodynamic Evolution of Asia. J. Geophys. Res., 103, 21,025-21,046, 1998.

[28] N. Halim, V. Kravchinsky, S. Gilder, J.P. Cogné, M. Alexyutin, A. Sorokin, and V. Courtillot. A paleomagnetic study from the Mongol-Okhotsk region: rotated Early Cretaceous Volcanics and remagnetized Mesozoic Sediments. Earth Planet. Sci. Lett., 159, 133-146, 1998.

[29] J.P. Cogné, N. Halim, Y. Chen and V. Courtillot. Resolving the problem of shallow magnetizations of Tertiary age in Asia: insights from paleomagnetic data from the Qiangtang, Kunlun, and Qaidam blocks (Tibet, China), and a new hypothesis. J. Geophys Res., 104, 17 715-17 734, 1999.

[30] S. Gilder, H. Leloup, V. Courtillot, Y. Chen, R. Coe, X. Zhao, W. Xiao, N. Halim, J.P. Cogné, and R. Zhu. Tectonic Evolution of the Tancheng-Lujiang (Tan-Lu) Fault Via Middle Triassic to Early Cenozoic Paleomagnetic Data. J. Geophys. Res., 104, 15 365-15390, 1999.

2000

[31] V.A. Kravchinsky, K.M. Konstantinov and J.P. Cogné. Paleomagnetic study of Vendian and Early Cambrian rocks from South Siberia and Central Mongolia: Was the Siberian platform assembled at this time?. Precambrian Res., 110, 61-92, 2001.

[32] V.A. Kravchinsky, J.P. Cogné, W.P. Harbert and M.I. Kuzmin. Evolution of the Mongol-Okhotsk ocean as constrained by new paleomagnetic results from the Mongol-Okhotsk suture zone, Geophys. J. Int., 148, 34-57, 2002.

[33] Y. Chen, S. Gilder, N. Halim, J.P. Cogné and V. Courtillot. New paleomagnetic constraints on central Asian kinematics: Displacement along the Altyn Tagh fault and rotations of the Qaidam Basin. Tectonics, 21(5), 1042, doi:10.1029/2001TC901030, 2002.

[34] R.N. Hey, F. Martinez, S. Diniega, D.F. Naar, J. Francheteau & the Pito93 Scientific Team (R. Armijo, M. Constantin, J.P. Cogné, J. Girardeau, R. Hekinian and R. Searle). Preliminary attempt to characterize the rotation of seafloor in the Pito Deep area of the Easter Microplate using a submersible magnetometer. Marine Geophys. Res., 23, 1-12, 2002.

[35] J.P. Cogné. PaleoMac: a Macintosh™ application for treating paleomagnetic data  and making plate reconstructions. Geochem. Geophys. Geosyst., 4(1), 1007, doi:10.1029/2001GC000227, 2003.

[36] S. Gilder, Y. Chen, J.P. Cogné, X. Tan, V. Courtillot, D. Sun, and Y. Li. Paleomagnetism of Upper Jurassic to Lower Cretaceous volcanic and sedimentary rocks from the Western Tarim Basin and Implications for inclination shallowing and absolute dating of the M-0 (ISEA?) chron. Earth Planet. Sci. Lett., 206, 587-600, 2003.

[37] N. Halim, Y. Chen, J.P. Cogné. A first palaeomagnetic study of Jurassic formations from the Qaidam basin, Northeastern Tibet, China - tectonic implications. Geophys. J. Int., 153, 20-26, 2003.

[38] J.P. Cogné and E. Humler. Temporal variation of oceanic spreading and crustal production rates during the last 180 My. Earth Planet. Sci. Lett., 227, 427-439, 2004.

Article figurant au Top 25 de ScienceDirect des papiers d'EPSL les plus téléchargés, période Octobre-Décembre 2004

[39] D.F. Naar, R. Hekinian, M. Segonzac, J. Francheteau and the Pito Dive Team (R. Armijo, J.P. Cogné, M. Constantin, J. Girardeau, R.N. Hey, and R.C. Searle). Vigorous venting and biology at Pito Seamount, Easter microplate. In: Mid-Oceanic Ridges: Hydrothermal Interactions Between the Lithosphere and Oceans. AGU Geophysical Monograph Series, 148, 305-318, 2004. Non répertorié par l'ISI Web of Sciences.

2005

[40] F. Hankard, J.P. Cogné, V. A. Kravchinsky. A new Late Cretaceous paleomagnetic pole for the west of Amuria block (Khurmen Uul, Mongolia). Earth Planet. Sci. Lett., 236, 359-373, 2005.

[41] J.P. Cogné, V.A. Kravchinsky, N. Halim and F. Hankard. Late Jurassic-Early Cretaceous closure of the Mongol-Okhotsk Ocean demonstrated by new Mesozoic paleomagnetic results from the Trans-Baïkal area (SE Siberia). Geophys. J . Int., 163, 813-832, doi:10.1111/j.1365-246X.2005.02782.x, 2005.

[42] J.P. Cogné and E. Humler. Trends and rhythms in global seafloor generation rate. Geochem. Geophys. Geosyst., 7, Q03011, doi:10.1029/2005GC001148, 2006.

[43] J.P. Cogné, E. Humler and V. Courtillot. Mean age of oceanic lithosphere drives eustatic sea-level change since Pangea breakup. Earth Planet. Sci. Lett., 245, 115-122, doi: 10.1016/j.epsl.2006.03.020, 2006.

Article figurant au Top 25 de ScienceDirect des papiers d'EPSL les plus téléchargés, période Avril-Juin 2006

[44] X. Tan, K.P. Kodama, S. Gilder, V. Courtillot and J.P. Cogné. Palaeomagnetic evidence and tectonic origin of clockwise rotations in the Yangtze fold belt, South China Block. Geophys. J. Int., 168, 48-58, doi: 10.1111/j.1365-246X.2006.03195.x, 2007.

[45] F. Hankard, J.P. Cogné, V.A. Kravchinsky, L. Carporzen, A. Bayasgalan and P. Lkhagvadorj. New Tertiary paleomagnetic poles from Mongolia and Siberia at 40, 30, 20 and 13 Ma: clues on the inclination shallowing problem in Central Asia. J. Geophys. Res., 112, B02101, doi:10.1029/2006JB00448, 2007.

[46] F. Hankard, J.P. Cogné, X. Quidelleur, A. Bayasgalan and P. Lkhagvadorj. Paleomagnetism and K-Ar dating of Cretaceous basalts from Mongolia. Geophys. J. Int., 169, 898-908, doi: 10.1111/j.1365-246X.2007.03292.x, 2007.

[47] F. Hankard, J.P. Cogné, V.A. Kravchinsky, A. Bayasgalan and P. Lkhagvadorj. Palaeomagnetic results from Palaeocene basalts from Mongolia reveal no inclination shallowing at 60 Ma in Central Asia. Geophys. J. Int., 172, 87-102, doi: 10.1111/j.1365-246X.2007.03619.x, 2008.

[48] S. Gilder, J. Gomez, Y. Chen and J.P. Cogné. A  new paleogeographic configuration of the Eurasian Landmass resolves a paleomagnetic paradox of the Tarim Basin (China). Tectonics, 27, TC1012, doi: 10.1029/2007TC002155, 2008.

[49] J.P. Cogné and E. Humler. Global scale patterns of continental fragmentation: Wilson's cycles as a constraint for long term sea-level changes. Earth Planet. Sci. Lett., 273251-259, doi:10.1016/j.epsl.2008.06.030, 2008.

2010

[50] J.P. Cogné, J. Besse, F. Hankard and Y. Chen. A new Meso-Cenozoic East Asia APWP: an alternative solution to decipher the tertiary inclination anomaly issue – Implications on plate tectonics and continental deformation of Central and SE Asia, East Europe and Arctic regions of Eurasia. En révision pour Geophys. J. Int., 2010.

[51] S. Le Houëdec, L. Meynadier, J.P. Cogné, C.J. Allègre, and A.T. Gourlan. Major Oceanic circulation change driven by the collision of Indian Plate with Asia at 50 Ma. Submitted to Earth Planet. Sci. Lett., 2010.

[52] Y. Daoudene, D. Gapais, J.P. Cogné, and G. Ruffet. Early Cretaceous extension in eastern Asia and plate kinematics in the paleo-Pacific. Submitted to Geology, 2011.



• Revues de rang B et C - Vulgarisation - Thèses



Thèse de 3ème Cycle: Etude paléomagnétique et déformation inverse de l'aimantation de séries naturelles déformées. 108 pp., Rennes, Oct. 1983.

Thèse d'Etat: Contribution à l'étude paléomagnétique de roches déformées. Mém. Doc. Cent. Armor. Etud. Struct. Socles , 17, 204 pp., ISSN: 0755-978X, Rennes, Sept. 1987.

J. Girardeau, J.P. Cogné et J.M. Auzende. La prise d'échantillons géologiques sur les fonds sous-marins: nécessité urgente d'une instrumentation nouvelle. IFREMER Actes de Colloques, 12, 361-366, 1991.

Francheteau, J., R. Armijo, J.P. Cogné, M. Constantin, J. Girardeau, R. Hekinian, R. Hey, D.F. Naar, and R. Searle, Fumeurs noirs sur le volcan Pito, a l’extremite nord du propagateur de l’ile de Paques, Soc. Geol. Fr., 93, 16-17, 1993.

J.P. Cogné. Le Paléomagnétisme. Encyclopédie Axis, Hachette, 1997.

V.A. Kravchinsky, K.M. Konstantinov, J.P. Cogné, N. Halim, M.Z. Khuzin. To obtain paleomagnetic poles of East Siberia for purpose of geodynamic model developing. Report on theme 01423412812, Ministry of Natural Resources, Irkutsk, East-Siberian Institute of Geology, Geophysics and Mineral Resources, 183 pp., 1999, In Russian.

J. Besse, J.P. Cogné et S. Gilder. Le ballet des continents, in: Himalaya-Tibet, le choc des continents, CNRS Ed. et MNHN, pp. 20-24, Paris, France, 2002.

J. Dubois, M. Diament, J.P. Cogné. Géophysique - cours, étude de cas et exercices corrigés. Coll. Sciences Sup, Dunod Ed., 4ème édition, 272 pp., Paris March 2011.



• Communications



[c01] J.P. Cogné. Test de déformation inverse des directions d'aimantation des schistes rouges permiens des Alpes Maritimes. International workshop on strain patterns, C.N.R.S. Tectonic Studies Group, Rennes, mai 1982.

[c02] J.P. Cogné, N. Bonhommet, P.R. Cobbold. Pretectonic magnetization obtained by strain removal. European Geophysical Society, Leeds. 1982. Eos, 63, p.1274, 1982.

[c03] J.P. Cogné, H. Perroud, N. Bonhommet. Recherche des relations aimantation- déformation dans un exemple naturel : les séries rouges permiennes des Alpes Maritimes. 9e R.A.S.T, Paris. S.G.F. ed., p.261, 1982.

[c04] J.P.Cogné. Pretectonic direction of magnetization recovered by strain removal. The example of a fold in red sediments of the Alpes Maritimes (France). E.U.G., 2d Meeting, Strasbourg, Terra Cognita, 3, 2-3, p. 107, 1983.

[c05] H. Perroud, J.P. Cogné. Datation de la rémanence des séries rouges. 10eme RAST, Bordeaux SGF ed., 1984.

[c06] J.P. Cogné, H. Perroud. Contraintes structurales sur l'interprétation des données paléomagnétiques. R.A.S.T. 10e, Bordeaux, SGF ed.,p 142  1984.

[c07] H. Perroud, J.P. Cogné, and M.P. Texier. Measurement of susceptibility anisotropy with the Schonstedt magnetometer. I.A.G.A., Prague, 1985.

[c08] J.P. Cogné and N. Bonhommet. Paleomagnetism of deformed rocks: models and case histories. AGU Spring Meeting, Baltimore, 1987. Eos Trans., 68, 16, 297, 1987.

[c09] J.P. Cogné, M.P. Texier and N. Bonhommet. Effects of strain upon remanent magnetization: the deformed redbeds of the Cambro- Tremadocian Pont-Réan formation (Brittany, France). EGS XII Meeting, Strasbourg, 1987. Terra Cognita, 7, 471, 1987.

[c10] J.P. Cogné and N. Bonhommet. Magnetic fabric and paleomagnetism of Ordovician redbeds from the Crozon Peninsula (Brittany, France). Symposium on new trends in geomagnetism, I.A.G.A., Prague 1988.

[c11] N. Bonhommet, V. Kropacek, J.P. Cogné, T. Zelinka and E. Petrovsky. Some properties of redbeds from the Crozon peninsula, W. France. Symposium on new trends in geomagnetism, I.A.G.A., Prague 1988.

[c12] Y. Chen, J.P. Cogné, V. Courtillot, G. Wang, M Bai, H. You, M. Li, J. Wei. Preliminary paleomagnetic results of Mesozoic continental sediments from the Junggar Block (China), I.A.G.A., Exeter, 1989.

[c13] J.P. Cogné, J.P. Brun and J. Van Den Driessche. Paleomagnetic evidence of Late Paleozoic tectonic rotation in the Montagne Noire area (S. France). EGS XV General assembly, Copenhague, 1990.

[c14] J.P. Cogné. Modification de l'aimantation des roches par la déformation: Approches analytique et experimentale. Coll. I.N.S.U., Propriétés des materiaux géologiques et mécanismes de leurs transformations, Paris, 1990.

[c15] Y. Chen, J.P. Cogné, V. Courtillot, E. Buffetaut, J.P. Avouac, P. Tapponnier, G. Wang, M. Bai, H. You, M. Li and C. Wei. Paleomagnetic results on Mesozoic continental sediments from the Junggar block (China), AGU Spring Meeting, Baltimore, 1990, Eos Trans, 71, 492, 1990.

[c16] J.P. Cogné, J.P. Brun and J. Van Den Driessche. Mise en évidence paléomagnétique de rotations liées à l'extension Stéphano-Permienne dans le Sud du Massif Central, Séance Spec. S.G.F., Paléomagnétisme, Paris, 1991.

[c17] Y. Chen, J.P. Cogné, V. Courtillot, E. Buffetaut, J.P. Avouac, P. Tapponnier, G. Wang, M. Bai, H. You, M. Li and C. Wei. Etude paléomagnétique des sédiments Mésozoïques du Nord du Tien Shan (Chine), Séance Spec. S.G.F., Paléomagnétisme, Paris, 1991.

[c18] Y. Chen, J.P. Cogné and V. Courtillot. Paleomagnetic constraints on continental deformation of the Eurasian Plate, I.A.G.A. XX General Assembly, Vienna, 1991.

[c19] Y. Chen, J.P. Cogné, L. Bourjot, P. Tapponnier, V. Courtillot and X. Zhu. Preliminary paleomagnetic results from the Western Tibet Plateau, EUG VI Meeting, Strasbourg, 1991.

[c20] Y. Chen, J.P. Cogné, L. Bourjot, P. Tapponnier, V. Courtillot and X. Zhu. Cretaceous paleomagnetic results from Western Tibet and tectonic implications, AGU Spring Meeting, Baltimore, 1991 (Invited), Eos Trans. Amer. Geophys. Union, 72, 17, 103, 1991.

[c21] Y. Chen, J.P. Cogné, P. Tapponnier and V. Courtillot. Paleomagnetic results from the Western part of the Tarim Basin and tectonic implications, AGU Spring Meeting, Baltimore, 1991, Eos Trans. Amer. Geophys. Union, 72, 17, 104, 1991.

[c22] V. Courtillot, Y. Chen and J.P. Cogné. Cretaceous paleomagnetism of Western China, AGU Fall Meeting, San Fransisco, 1992.

[c23] V. Courtillot, J. Besse, J.P. Cogné, R. Enkin, Y. Chen and Z. Yang. Paleomagnetism of China and Southeast Asia. Coll. DBT, INSU, Toulon, 1992.

[c24] J.P. Cogné, J. Van Den Driessche et J.P. Brun. Mise en évidence paléomagnétique de rotations liées à l'extension Stéphano-Permienne dans le Sud du Massif Central. Coll. G.E.T. Montagne Noire, Olargues, 1992.

[c25] Y. Chen, J.P. Cogné, V. Courtillot and X.Y. Zhu. Cretaceous paleomagnetic results from Western Tibet and tectonic implications. International symposium on the Karakorum and Kunlun mountains, Kashi, China, 1992.

[c26] J.P. Cogné, Y. Chen and V. Courtillot. Cretaceous paleomagnetic study of Tarim, NW China. International symposium on the Karakorum and Kunlun mountains, Kashi, China, 1992.

[c27] J.P. Cogné, F. Rocher, Y. Chen and V. Courtillot. Preliminary Mesozoic paleomagnetic results from the Turfan basin, NW China. EUG VII Meeting, Strasbourg, 1993, Terra Abstr., 1, 5, 256, 1993.

[c28] E. Nagy, J.P. Cogné, Y. Chen and P. Tapponnier. A preliminary paleomagnetic study of Mesozoic formations from North Vietnam. EUG VII Meeting, Strasbourg, 1993, Terra Abstr., 1, 5, 264, 1993.

[c29] Y. Chen, V. Courtillot, J.P. Cogné, J. Besse, Z. Yang and R. Enkin. The configuration of Asia prior to the collision of India: Cretaceous Paleomagnetic constraints. EUG VII Meeting, Strasbourg, 1993, Terra Abstr., 1, 5, 255, 1993.

[c30] V. Courtillot, R. Enkin, Z. Yang, Y. Chen, M. Bazhenov, J. Besse and J.P. Cogné. The configuration of Asia since the Permian: remaining uncertainties. EGS Meeting, Grenoble, 1994.

[c31] V. Courtillot, J. Besse, J.P. Cogné, Z. Yang, Y. Chen, M. Bazhenov and R. Enkin. Changes in the configuration of Asia since the Permian: new results, remaining uncertainties and perspectives. AGU Spring Meeting, Baltimore, 1994.

[c32] J. Francheteau, D.F. Naar, R. Armijo, J.P. Cogné, M. Constantin, J. Girardeau, R. Hekinian, R. Hey and R. Searle. Black Smoker discovered, Pito Seamount near Easter Microplate Propagator Tip. AGU Spring Meeting, Baltimore, 1994. Eos Trans. Amer. Geophys. Union, 75, 16, 322, 1994. Invited.

[c33] J. Francheteau, R. Armijo, J. P. Cogné, J. Girardeau, M. Constantin, R. Hekinian, D. F. Naar, R. N. Hey, R. C. Searle. Submersible Observations of the Easter Microplate and its Boundary. AGU Fall Meeting, San-Fransisco, 1994. Eos Trans. Amer. Geophys. Union, 75, 44, 582, 1994.

[c34] R. Atasiei, Y. Chen, J.P. Cogné, V. Courtillot, N. Halim and J. Marcoux. Lower Cretaceous paleomagnetic results from the Qaidam, N.E. Tibet, China. EUG 8 Meeting, Strasbourg, 1995.

[c35] J.-P. Cogné, J. Francheteau and Pito93 Scientific Team. Paleomagnetic evidence of rotation of the Easter microplate, East Pacific Rise. EUG 8 Meeting, Strasbourg, 1995.

[c36] N. Halim, R. Atasiei, Y. Chen, J.P. Cogné, V. Courtillot and J. Marcoux. Lower Cretaceous paleomagnetic results from the Hexi corridor, N.W. China. Symposium on uplift, deformation and deep structure of Northern Tibet, La Grande-Motte, France, 1995.

[c37] Y. Chen, J.P. Cogné, N. Halim, V. Courtillot and J. Marcoux. New Tertiary paleomagnetic results from the Eastern Tibetan Plateau and its tectonic implications. Symposium on uplift, deformation and deep structure of Northern Tibet, La Grande-Motte, France, 1995.

[c38] V.A. Kravchinsky and J.-P. Cogné,  Paleomagnetism of Early Cretaceous rocks of Gusinoe Ozero formation, West Trans-Baikal region, Eastern Siberia. In: Structural and substantial evolution of Central-Asian fold belt. XVI Regional Conference of Junior Scientists, Abstract, Irkutsk, Institute of the Earth Crust, SB RAS, 1995, p.32-33. In Russian.

[c39] J.P. Cogné, N.Halim, V. Courtillot, and Y. Chen. Modelling vector plots of 2 overlapping components of magnetization in thermal demagnetization. EGS XI Meeting, La Hague, 1996.

[c40] V. Courtillot, J. Besse, J.P. Cogné and S. Gilder. Paleomagnetism and the tectonics of Asia. EGS XI Meeting, La Hague, 1996.

[c41] N.Halim, S. Gilder, J.P. Cogné, Y. Chen and V. Kravchinsky. New Mesozoic paleomagnetic results from Southern Siberia. EGS XI Meeting, La Hague, 1996.

[c42] N. Halim, Y. Chen, J.P. Cogné, V. Courtillot, J. Marcoux et R. Atasiei. Nouveaux résultats paléomagnétiques Crétacé de l'Est du Plateau Tibétain et du Hexi Corridor, Chine. RST 1996.

[c43] Y. Chen, J.P. Cogné, N. Halim, V. Courtillot et J. Marcoux. Nouvelles données paléomagnétiques tertiaires de l' Est du Tibet et signification tectonique. RST 1996.

[c44] J. Malavieille, M. Brunel,  Y. Gaudemer , J. van der Woerd, P. Tapponnier, U. Schaerer, J.P. Cogné, J. Marcoux, N. Arnaud, Chen Yan et Xu Zhiqin. Structure et évolution tectonique de l'Est du Tibet. RST 1996.

[c45] V. Courtillot, J. Besse, J.P. Cogné and S. Gilder. Paleomagnetism and the Tectonics of Asia. WPGM Meeting, Brisbane, 1996.

[c46] N. Halim, J.P. Cogné, V.Courtillot, Y. Chen and S. Gilder, Triassic to Tertiary paleomagnetic sections from Tibet to Siberia. AGU Fall Meeting, San Francisco, 1996.

[c47] N. Halim, J.P. Cogné, S. Gilder, V.Courtillot, Y. Chen, V. Kravchinsky, A. Sorokin and M. Alexutin, New Paleomagnetic results from the Mongol-Okhotsk suture. EUG 9 Meeting, Strasbourg, 1997.

[c48] J.P. Cogné, N. Halim, Y. Chen, J. Besse, S. Gilder and V. Courtillot. Cenozoic rotations and displacements of Asian blocks as seen by Cretaceous paleomagnetism. EUG 9 Meeting, Strasbourg, 1997.

[c49] F. Torcq, J. Besse, Y. Gallet, J.P. Cogné, A. Rapalini, Simultaneous destruction and construction of continents from Late Permian to Early Jurassic. EUG 9 Meeting, Strasbourg, 1997.

[c50] N. Halim, J.P Cogné, Y. Chen, J. Besse, V. Courtillot & S. Gilder, Paleomagnetism of Xining-Lanzhou Basin, Kunlun and Qiangtang Blocks (China): new Cretaceous and Lower Tertiary results and their implications on the geodynamic of Central Asia. AGU Fall Meeting, San Francisco, 1997.

[c51] S. Gilder, V. Courtillot, J.P. Cogné, Y. Chen, J. Besse, N. Halim, H. Leloup, X.X. Zhao, R. Coe, W.J. Xiao & R.X. Zhu, Everything you wanted to know about the Tan-Lu Fault and were inclined to ask. AGU Fall Meeting, San Francisco, 1997.

[c52] J.P. Cogné, N. Halim, Y. Chen, Non-rigid Behaviour of Eurasia Plate in the Tetrtiary Inferred from the "Inclination Anomaly" of Paleomagnetic Results from Tibet and Central Asia, EUG 10 Meeting, Strasbourg, 1999.

[c53] N. Halim, J.P. Cogné, V. Kravchinsky, S. Gilder, V. Courtillot, Y. Chen, New constraints on the closure of the Mongol-Okhotsk ocean from Jurassic and Cretaceous paleomagnetic data from Mongolia and Siberia blocks, EUG 10 Meeting, Strasbourg, 1999.

[c54] Y. Chen, S. Gilder, N. Halim, J.P. Cogné & V. Courtillot. New Mesozoic and Cenozoic paleomagnetic data help constrain the age of motion on the Altyn-Tagh fault and rotation of the Qaidam basin. Int. Symposium on geoscience of the Northern Qinghai-Tibet plateau, Beijing, China, 2000.

[c55] J.P. Cogné, Y. Chen, S. Gilder, N. Halim, V. Courtillot, J. Besse, J. Marcoux & R.L. ZHAO. Cretaceous and Tertiary paleomagnetic data and the paleogeographic reconstructions of Asia. Int. Symposium on geoscience of the Northern Qinghai-Tibet plateau, Beijing, China, 2000.

[c56] S. Gilder, Y. Chen, S. Sen, J.P. Cogné & V. Courtillot. New Mesozoic and Cenozoic paleomagnetic data help constrain the age of motion on the Altyn-Tagh fault and rotation of the Qaidam basin. Int. Symposium on geoscience of the Northern Qinghai-Tibet plateau, Beijing, China, 2000.

[c57] S. Gilder, V. Courtillot, J.P. Cogné, P.H. Leloup, Y. Chen, R. Coe, X. Zhao, W. Xiao and R. Zhu. Paleomagnetic constraints on the North-South China collision and the tectonic evolution of the Tancheng-Lujiang (Tan-Lu) fault. Int. Symposium on geoscience of the Northern Qinghai-Tibet plateau, Beijing, China, 2000.

[c58] J.P. Cogné, S. Gilder, Y. Chen, N. Halim, J. Besse, V. Courtillot and J. Marcoux. Cretaceous and Tertiary paleomagnetic data and the paleogeographic reconstructions of Asia. AGU Fall Meeting, San Fransisco, 2000.

[c59] Y. Chen, S. Gilder, N. Halim, J.P. Cogné, V. Courtillot. New paleomagnetic data help constrain the age on the Altyn Tagh Fault and rotation of Qaidam basin. EGS XXVI General Assembly, Nice, 2001.

[c60] Y. Chen, S. Gilder, N. Halim, J.P. Cogné, V. Courtillot. Paleomagnetic constraints on Central Asian kinematics: Displacement along the Altyn Tagh fault and rotation of the Qaidam basin. AGU Fall Meeting, San Fransisco, 2002.

[c61] J.P. Cogné, S. Gilder, Y. Chen, X. Tan, V. Courtillot, D. Sun, Y. Li. Paleomagnetism of upper Jurassic to lower Cretaceous volcanic and sedimentary rocks from the western Tarim basin: Implications for inclination shallowing and the ISEA? chron. AGU Fall Meeting, San Fransisco, 2002.

[c62] S. Gilder, Y. Chen, X. Tan, J. Jezek, V. Courtillot, J.P. Cogné. With Problems Like These In The Cenozoic, Can We Go Farther Back In Time With Confidence? EGS XXVII General Assembly, Nice, 2002.

[c63] F. Hankard, J.P. Cogné, V. Kravchinsky. New tertiary and cretaceous paleomagnetic poles from Mongolia: implications on deformation of Eurasia. EGS-AGU-EUG Joint Assembly, Nice, 2003.

[c64] J. Besse, J.P. Cogné, V. Courtillot, S. Gilder. The Earth's magnetic field is primarily dipolar. EGS-AGU-EUG Joint Assembly, Nice, 2003.

[c65] S. Gilder, J.P. Cogné, V. Courtillot, J. Besse. Paleomagnetic constraints on the tectonic evolution of Asia: rigid blocks and localized deformation zones. EGS-AGU-EUG Joint Assembly, Nice, 2003.

[c66] F. Hankard, J.P. Cogné, V. Kravchinsky. A new Late Cretaceous paleomagnetic pole from Khurmen Uul, Mongolia: implications on continental deformations of Eurasia. EGU 1st General Assembly, Nice, 2004.

[c67] V. Courtillot, J. Besse, J.P. Cogné, A. Davaille, P. Renne. No long-term changes in LIP production rates: Traps as a random sequence of rather similar events. EGU 1st General Assembly, Nice, 2004.

[c68] S. Gilder, J.P. Cogné, V. Courtillot, Y. Chen, J. Gomez. The Tarim APWP paradox. AGU Fall Meeting, San Fransisco, 2004.

[c69] F. Hankard, J.P. Cogné, V. Kravchinsky. New Tertiary paleomagnetic poles at 13 and 30Ma from Mongolia: clues on the inclination shallowing problem in Central Asia. AGU Fall Meeting, San Fransisco, 2004.

[c70] F. Hankard, J.P. Cogné, P. Lkhagvadorj, A. Bayasgalan, L. Carporzen, V. Kravchinsky. New Tertiary paleomagnetic poles from Mongolia and Siberia: Implications on rigid or non rigid Eurasian plate. EGU Meeting, Vienna, 2005.

[c71] F. Hankard, J.P. Cogné, P. Lkhagvadorj, A. Bayasgalan. A new tertiary paleomagnetic pole at 47Ma from Mongolia: Implications on deformation in Eurasia. EGU Meeting, Vienna, 2005.

[c72] F. Hankard, J.-P. Cogné, X. Quidelleur, P. Lklagvadorj, A. Bayasgalan and V.A. Kravchinsky. Paleomagnetism and K/Ar Dating of Two Cretaceous and Tertiary Localities From Mongolia: Implications on The Large Scale Deformation of Eurasia. AGU Fall Meeting, San Fransisco, 2005.

[c73] J.P. Cogné, V.A. Kravchinsky, N. Halim, S. Gilder and F. Hankard. Closure of the Mongol-Okhotsk Ocean as Constrained by Late Permian to Early Cretaceous Paleomagnetic Data from the Suture Zone. AGU Fall Meeting, San Fransisco, 2005.

[c74] S. Gilder, Y. Chen, J. Gomez, V. Courtillot and J.P. Cogné. No apparent polar wander of Tarim since the Carboniferous. AGU Fall Meeting, San Fransisco, 2005.

[c75] Hankard, F., Cogné, J.-P., Quidelleur, X., Carporzen, L., Lklagvadorj, P., Bayasgalan, A. Non-rigid Eurasian plate during the Tertiary evidenced by paleomagnetic data from effusive and sedimentary rocks from Central Asia, and clues on the Inclination anomaly. EGU Meeting, Vienna, 2006.

[c76] J.P. Cogné and E. Humler. Oceans: Accretion Rates, Pangea Breakup and Sea Level. SealAIX'06, International Symposium on Sea level changes: Records, Processes and Modelling, Giens, France, 2006.

[c77] F. Hankard, J.P. Cogné, V.A. Kravchinsky, S. Gilder and N. Halim. Decoupling between Europe and Siberia since the Cretaceous: Evidence from paleomagnetism and geochronology of Meso-Cenozoic effusive formations from Siberia and Mongolia. EGU Meeting, Vienna, 2007.

[c78] J.P. Cogné anf E. Humler, Pangea breakup, seafloor age balance and sealevel, EGU General Assembly, Vienna, 2008.

[c79] J.P. Cogné, F. Hankard, J. Besse, Y. Chen. A new Meso-Cenozoic Apparent Polar Wandering Path for East Eurasia and Tectonic Implications. AGU Fall Meeting, San Fransisco, 2008.

[c80] E. Humler and J.P. Cogné. Continental Fragmentation and the Strontium Isotopic Evolution of Seawater. AGU Fall Meeting, San Fransisco, 2008.


<top>



Rapport d’Activité Scientifique  




Mon activité de recherche se déroule et s'est déroulée autour de 3 thèmes, tous centrés sur les domaines du Géomagnétisme et du Paléomagnétisme, en relation avec la Déformation des Roches et la Tectonique à toutes les échelles. Un résumé en est donné ci-dessous.


[Thème 1] Paléomagnétisme en zone orogénique: perspectives et limites

[Thème 2] Paléomagnétisme, accrétion et déformation de la lithosphère

[Thème 3] Dynamique de la lithosphère océanique



retour en tête de rapport d'activité scientifique                                                              Thème 1 - Thème 2 - Thème 3


• Thème 1: Paléomagnétisme en zone orogénique: perspectives et limites. 


[1983-1992]



13 publications: No [2 à 11], [13], [15] et [16]


J'ai débuté ma carrière de chercheur, lors de mon entrée à l'Université en 1983, en abordant un problème crucial à l'époque, celui de la possibilité d'effectuer des études paléomagnétiques en zone orogénique. Est-il possible d'acquérir des données paléomagnétiques dans des roches déformées? Quels sont les effets de la déformation interne sur l'orientation du vecteur aimantation? Les déviations probables de l'aimantation peuvent-elles être corrigées? Mises à part quelques études parcellaires sur le sujet, ou quelques mises en garde peu argumentées, aucune réponse satisfaisante n'existait alors.

Je me suis donc impliqué dans la caractérisation des effets de la déformation sur l'aimantation, par le biais d'études de formations déformées, possédant des marqueurs de la déformation interne et une aimantation (par exemple, grès et schistes rouges avec des taches de réduction ellipsoïdales, granite avec enclaves.. Fig. 1 & 2), et également en réalisant des modèles analogiques et numériques (Fig. 3), mon souci ayant toujours été de confronter l'expérience et les données aux modèles et aux théories. J'ai ainsi pu caractériser ces effets, démontrer une certaine cohérence du comportement de l'aimantation en réponse à la déformation interne, et par voie de conséquence, proposer une technique de "déformation inverse" des directions d'aimantation basée sur ce comportement (Fig. 4).


Figure 1. Evolution de la fabrique de l'hématite mesurée par goniométrie de texture en Rayons X le long d'une coupe N-S du Dome de Barrot et de la Vallée de la Tinée, Grès Rouges Permien des Alpes-Maritimes (d' après Ref. [2] & [3]).

Figure 2. Directions d'aimantation rémanente caractéristique (ChRM) dans les Grès Rouges des Alpes-Maritimes, et schéma explicatif des déviations et dispersions (d'après Ref. [2]).



Figure 3. Modélisation analogique du comportement de l'aimantation rémanente isotherme (IRM) en cisaillement simple; (a) schéma du dispositif expérimental; (b) résultats; étoiles: direction initiale, à l'état non déformé, du champ appliqué à l'échantillon avec des angles de 0 à 180° par rapport à la direction de cisaillement fixée N-S; points noirs et blancs: IRM après cisaillement; secteurs gris: déviation totale de l'IRM pour γ=1.4; secteurs jaunes: déviations max d'une ligne passive pour γ=1.4; (c) à gauche: la déviation Δ de l'IRM (points rouges) est très semblable à l'angle Θde la rotation rigide du tenseur de cisaillement, d'où la bonne corrélation avec une pente de ~1 entre Δ et Θ (à droite). (in: Ref. No [16])



Cependant, si une partie des réponses apparaît positive (oui, on peut corriger les effets de la déformation; Fig. 4), une conclusion majeure, et toujours d'actualité, que j'ai apportée reste qu'il vaut mieux éviter d'effectuer des études paléomagnétiques dans les zones déformées des chaînes de montagne si on ne peut réunir un certain nombre de conditions très particulières (présence de marqueurs, histoire de la déformation simple, métamorphisme faible…).

Cet ensemble de travaux, tout à fait originaux au plan mondial, et qui restent parfaitement d'actualité, a fait l'objet de ma Thèse d'Etat et de 2 DEA (M.P. Texier et S. Canot-Laurent à Rennes).



Figure 4. Schéma de la déformation inverse des aimantations de formations naturelles déformées, basée sur le comportement en ligne passive de l'aimantation suivant le modèle de March. (in: Ref. No [2])


Points forts:


- Confrontation de données expérimentales sur des formations naturelles, de modèles analogiques et de modèles numériques.

- Etablissement d'un modèle de comportement de l'aimantation anté-tectonique dans des roches déformées, et proposition d'une méthode de correction des effets de la déformation.

- Etablissement des rapports entre tenseur de déformation, tenseur d'anisotropie de susceptibilité magnétique et tenseur d'aimantation thermorémanente.


retour en tête de rapport d'activité scientifique                                                               Thème 1 - Thème 2 - Thème 3




• Thème 2: Paléomagnétisme, accrétion et déformation de la lithosphère. 


[1988- Actuel]


Après cette première période, j'ai souhaité élargir le champ de mes recherches à l'utilisation du paléomagnétisme comme marqueur des déformations de la lithosphère (océanique et continentale) à toutes les échelles. A partir de 1988, mais surtout depuis mon arrivée à l'Université de Paris 7 et mon rattachement à l'UMR 7577 et à l'IPG de Paris, en 1990, j'ai ainsi pu intégrer et développer des axes de recherche dans ce sens. Un résumé de ces recherches est exposé ci-dessous.



2.1 Rotation de la microplaque "Ile de Pâques".


4 publications: No [23], [24], [34] et [39]


La microplaque Ile de Pâques (Fig. 5), située sur la Ride Est-Pacifique, fait partie de ces "objets incohérents" avec la théorie des plaques rigides. Elle résulte en effet de l'accommodation d'une cinématique incompatible liée à 2 segments de rides océaniques en recouvrement (overlapping ridges) et donc, non reliées par une frontière transformante. Ce type de structure serait caractéristique des rides rapides. L'interprétation des données gravimétriques, bathymétriques et magnétiques a permis de poser l'hypothèse que cette microplaque se comporte comme un bloc rigide subissant une importante rotation autour d'un axe vertical situé près de son centre. Nous avions décidé de tenter un test paléomagnétique de cette rotation. A l'époque où nous avons conçu ce projet, cela représentait un travail risqué, dans la mesure où aucune méthodologie (ni technologie) d'échantillonnage n'existait pour la prise d'échantillons orientés sur le fond des océans.



Figure 5. (a) Localisation de la microplaque Ile de Pâques sur la Ride Est-Pacifique; (b) Carte tectonique schématique et localisation des plongées du Nautile (campagne Pito 93) où des échantillons orientés sur le fond ont été prélevés; (c) Schéma cinématique de fonctionnement du système. (in: Ref. No [23])


La campagne "Pito 93" menée par J. Francheteau sur le N/O Nadir a permis d'effectuer ce test. Au cours de cette campagne, 20 plongées ont été effectuées avec le Nautile. Nous avons pu prélever des échantillons de dolérite et de basalte orientés à l'aide du GEOCOMPAS, instrument mis au point aux U.S. et constitué d'un compas magnétique et de 2 tilt-mètres verticaux orthogonaux, permettant d'obtenir l'orientation de faces planes (Fig.6). J'ai établi une méthodologie d'orientation de blocs sur le fond qui permet, une fois l'échantillon ramené à bord, de reconstruire sa position dans l'espace, et ensuite d'y forer des carottes paléomagnétiques suivant la procédure standard. Cette manipulation, assez difficile, a permis de collecter 14 blocs orientés.



Figure 6. Schéma du Géocompas [23]



L'étude paléomagnétique de ces échantillons m'a permis de monter qu'ils portent une aimantation rémanente stable, de polarité normale ou inverse. Cette aimantation révèle une rotation horaire d'ensemble de la microplaque, d'une valeur de 48° (Fig.7), confirmant et démontrant la validité des interprétations des autres études géophysiques. Cette étude, qui constitue une véritable première dans le domaine du paléomagnétisme et des géosciences marines, est donc un succès.



Figure 7. (a) Directions moyennes d'aimantation des 13 blocs étudiés avec leurs cercles de confiance à 95%; points blancs (noirs): directions normales (inverses), hémisphère supérieur (inférieur); les carrés noirs et blancs correspondent au deux polarités du dipôle axial centré dans la région, les zones grisées sont les coquilles sphériques à 2σ autour de ce dipole (dispersion attendue en tenant compte des erreurs d'orientation et de la variation séculaire). (b) nombre de données contenues par les surfaces à 2σ en fonction de la rotation α des coquilles sphériques autour d'un axe vertical; on observe un maximum à ~45° de rotation. (c) moyennes fishérienne et bivariate (étoiles) des 7 données retenues pour le calcul de la rotation d'ensemble de la microplaque (48°±11°). (in: Ref. No [23])


Points forts:


- Etablissement d'une méthodologie complètement originale d'échantillonnage orienté sur le fond océanique.

- Démonstration paléomagnétique de l'importante rotation de la microplaque de l'Ile de Pâques.



2.2 Eurasie: contraintes paléomagnétiques et déformation de la lithosphère continentale.


21 publications: No [14], [17], [19 à 22], [25 à 27], [29 à 31], [33], [36], [37], [40], [41] & [44 à 47]


(Thèse d'Université Paris 7 de Y. Chen,1992 - séjour post-doctoral de E. Nagy et V. Kravchinsky - Thèse d'Université Paris 7 de N. Halim, 1998 - Thèse d'Université Paris 7 de F. Hankard, 2006)


Indépendamment du travail de fond de tout paléomagnéticien, qui consiste à vérifier et améliorer la description du mouvement des plaques dans le passé, mon but majeur est d'apporter des contraintes expérimentales à l'étude des processus de déformation crustale. La lithosphère continentale se comporte-t-elle comme un fluide newtonien, ou au contraire la déformation des continents se concentre-t-elle le long d'accidents majeurs délimitant des microblocs rigides dont seules les bordures montrent une déformation continue? La subduction continentale est-elle nécessaire? Les grandes plaques lithosphériques elles-mêmes sont-elles rigides, comme le postule la tectonique des plaques? L'Eurasie, au sens large, fournit le meilleur laboratoire d'étude de ces processus.

Dans la mesure où il est capable de chiffrer les déplacements absolus et relatifs  des plaques et des microblocs lithosphériques au cours du temps et par conséquent d'évaluer les quantités de convergence entre ces blocs (raccourcissement, subduction, extrusion..), le paléomagnétisme constitue un outil irremplaçable pour aborder ces questions. C'est dans cette mesure que je fais une large part à l'acquisition de nouvelles données qui seules, à mon sens, permettent de contraindre raisonnablement les modèles tectoniques de déformation de la lithosphère. 


Figure 8. Carte des principaux sites d'échantillonnage paléomagnétique Crétacé (points verts) et Tertiaires (étoiles jaunes) en Asie. Les cadres rouges indiquent ma participation personnelle à ces études.


Cette acquisition est coûteuse en temps (15 campagnes de terrain, principalement en Asie, depuis 1988, cf. ci-dessus et Fig.8). Cependant, après près de vingt années d'activité dans ce domaine, j'estime avoir significativement contribué à la constitution d'une couverture paléomagnétique de l'Asie Centrale (du Tibet à la Sibérie en passant par la Mongolie) pour le Crétacé, et en partie pour le Tertiaire, couverture inexistante il y a 20 ans. Confrontées aux données paléomagnétiques de régions plus orientales (Chine du Nord, Chine du Sud, bloc Indochinois), ces données m'ont permis d'arriver aux conclusions majeures suivantes.


- La convergence entre Inde et Sibérie est accommodée par 2 mécanismes: (1) Un raccourcissement distribué à l'intérieur du continent Asiatique au travers des chaînes de montagne séparant les blocs d'Asie Centrale (Kunlun, Tien Shan, Altaï, Fig.9) et (2) une extrusion latérale des divers blocs (Mongolie, Chine du Nord et du Sud, Indochine) le long de décrochements majeurs. Je m'intéresse actuellement à l'évaluation de l'importance relative de ces 2 mécanismes.


Figure 9. Taux de convergence des différents blocs d'Asie Centrale depuis le Crétacé (étoiles vertes) et depuis le Tertiares (points noirs et blancs) par rapport à la Sibérie (in: Ref. No [29]).


- Les taux de raccourcissement intracontinental mis en évidence par le paléomagnétisme sont souvent très nettement supérieurs aux estimations tectoniques basées sur le relief de chaînes de montagne, et donc sur l'épaississement crustal à volume constant (par exemple, pour le Tien Shan, 650km d'après le paléomagnétisme, 130km d'après les calculs d'isostasie). La subduction continentale apparaît donc comme un mécanisme capable de réconcilier ces incohérences.

- En ce qui concerne la rigidité de la lithosphère, les rotations relatives entre les différents sites d'échantillonnage permettent de démontrer la rigidité de certains blocs (Tarim, Khorat), et la non-rigidité probable du Plateau Tibétain, marquée par un "oroclinal bending" de l'ensemble du plateau (blocs de Lhasa, du Qiangtang et du Kunlun). 

- Enfin, l'analyse de nos données tertiaires m'a conduit (Ref [29]) à proposer une non-rigidité de l'ensemble du continent Eurasiatique, de l'Europe de l'Ouest à la Sibérie orientale, depuis cette période (Fig. 10). Cette non-rigidité induit une erreur de paléolatitude de la Sibérie à l'Eocène de l'ordre de 1000km par rapport à la paléolatitude déduite de l'hypothèse d'une plaque rigide. Les travaux de Thèse récents de F. Hankard (Refs. [40] et [45] à [47]), constitués d'études paléomagnétiques et géochronologiques de formations effusives Crétacé et Tertiaire, confirment cette hypothèse. Il semble donc qu'une grande plaque lithosphérique comme l'Eurasie montre un comportement analogue aux microblocs étudiés en Asie Centrale, et soit constituée de zone cratoniques rigides à la périphérie desquelles se concentrent des déformations, même faibles, dont le résultat est une déformation de la plaque.


Points forts:


- Amélioration significative de la couverture des données paléomagnétiques du Tibet à l'Asie Centrale et à la Sibérie.

- Mise en évidence de la distribution des convergences entre Inde et Eurasie Stable, et de la coexistence des 2 mécanismes de raccourcissement aux limites de blocs et d'extrusion latérale de segments lithosphériques

- Rhéologie non uniforme (rigide vs. non-rigide) des différents blocs d'Asie Centrale.

- Reconstructions paléogéographiques de l'Asie au Crétacé

- Mise en évidence du comportement probablement non-rigide de l'Eurasie au Tertiaire (Fig. 10), et par conséquent, remise en cause des bases de données de référence et de l'hypothèse des plaques rigides..




2.3 Plaques rigides: une réalité au 1er ordre, un mythe au 2nd ordre?



Le paléomagnétisme a permis d'établir les grandes lignes de l'histoire de la tectonique des grandes masses continentales dans le passé, avec une bonne fiabilité en remontant le temps jusqu'au Cambrien. La rigidité de ces masses continentales, postulée par la théorie de la tectonique des plaques, fournit un cadre satisfaisant à ces reconstructions. 

Cependant, l'ensemble de mes recherches, tant sur la lithosphère océanique (Ile de Pâques) que continentale (Asie) me conduit à suggérer des anomalies significatives par rapport à ce postulat. Par exemple, un objet tel que la micro-plaque de l'Ile de Pâques n'est pas prévu par la théorie de la tectonique des plaques. Ce type de structure devrait être mis en rapport avec les problèmes de bouclage de la cinématique mondiale sur le Pacifique. La déformation d'ensemble du continent Eurasiatique que j'ai récemment proposée pose de nombreux problèmes: remise en question des bases de données mondiales, quid des autres grandes plaques?, fiabilité des reconstructions dans le détails, etc..

Quoi qu'il en soit, je considère que le paléomagnétisme est maintenant un outil capable de chiffrer ces phénomènes de 2nd ordre. Cohérent dans ma démarche, j'estime que la caractérisation de ces phénomènes passe par une acquisition soutenue de nouvelles données expérimentales.



Figure 10. Hypothèse d'une plaque Eurasiatique non-rigide pour expliquer l'anomalie d'inclinaisons tertiaires faibles en Asie Centrale (in: Ref. No [29]). (a) si l'Eurasie est rigide, le CDAP prévoit un mouvement vers le Nord de 10° de la Sibérie entre 50 et 100 Ma. Les blocs Tarim, NCB et SCB restant stables en paléolatitude ce mouvement de la Sibérie impliquerait une extension de ~1000 km entre Sibérie et Chine du Nord à cette période !!; (b) Cette extension n'existe pas, l'Europe est à sa position prévue par le CDAP et la Sibérie reste stable en latitude (confirmé par les données paléomagnétiques récentes de Mongolie): celà implique un découplage Tertiaire entre Europe de l'Ouest et Sibérie.


retour en tête de rapport d'activité scientifique                                                               Thème 1 - Thème 2 - Thème 3


2.4 La fermeture de l'Océan Mongol-Okhotsk


3 publications: No [28], [32] et [41]


(Séjour post-doctoral de V. Kravchinsky - Thèse d'Université Paris 7 de N. Halim, 1998)


Des formations, principalement effusives (basaltes, trachy-basaltes) d'âge Permien, Jurassique et Crétacé ont été échantillonnées lors de 3 missions de terrain dans le Trans-Baïkal, Sibérie, en 1992, 1995 et 1997. Les résultats paléomagnétiques obtenus sur ces échantillons (Fig.11) ont permis de préciser le timing de la fermeture de l'Océan Mongol-Okhotsk dans la zone centrale de la suture (Fig.12), et aussi de démontrer le fonctionnement en méga-shear (senestre?) de cette suture.




Figure 11. Poles paléomagnétiques Permiens, Jurassiques et Crétacés obtenus sur des sites situés au Sud (en rouge) et au Nord (en Bleu de la suture Mongol-Okhotsk. La distribution générale des poles en petits-cercles dénote des rotations locales que nous attribuons au fonctionnement en cisaillement senestre de la zone Trans-Baïkal, accomodant l'extrusion vers l'Est du bloc Amur sous l'effet de l'indentation de l'Eurasie par l'Inde (d'après Ref. No [28], [32] et [41]) .


     


Figure 12. Reconstructions proposées à partir des résultats paléomagnétiques de la Fig. 11, pour le Permien, le Jurassique et le Crétacé inférieur de la zone Trans-Baïkal (NCB: North China Block); trait rouge: suture Mongol-Okhotsk (in: Ref. No [32] Pour le Permien et le Jurassique; [41] pour le Crétacé).


Points forts:

- Amélioration significative de la couverture des données paléomagnétiques en Sibérie.

- Démonstration paléomagnétique de la fermeture au Crétacé inférieur de l'Océan Mongol-Okhotsk.

- Mise en évidence d'un cisaillement majeur (Tertiaire) senestre (?) sur la suture Mongol-Okhotsk.


retour en tête de rapport d'activité scientifique                                                               Thème 1 - Thème 2 - Thème 3


• Thème 3: Dynamique de la lithosphère océanique. 


[2003 - Actuel]




4 publications: No [38], [42], [43] et [49] 


Les articles [38] et [43] figurent au "ScienceDirect Top 25" des papiers d'EPSL les plus téléchargés pour les périodes Octobre-Décembre 2004 et Avril-Juin 2006.


Ce dernier thème, que j'ai abordé récemment, résulte des capacités de représentations graphiques et de calculs sur la sphère du logiciel PaleoMac que j'ai construit au cours de la dernière décennie (voir ci-dessus), associées aux améliorations des synthèses sur les isochrones des fonds océaniques. A l'initiative de mon collègue E. Humler, nous avons décidé de réevaluer des paramètres "bien connus" de l'accrétion de croûte océanique (vitesses d'écartement aux rides, taux de production de croûte en surface, flux de croûte en volume) et de reconsidérer les mécanismes de variation du niveau de la mer de tout premier ordre depuis 180 Ma.



3.1 Taux d'accrétion Océanique aux Rides



Nous avons effectué une première évaluation (Fig. 13, ref. [38]) basée sur l'analyse des isochrones les plus récents (Müller et al, 1997), utilisant les échelles de Cande et Kent (1995) et Gradstein et al. (1994). La distribution des isochrones dans les 4 principaux bassins océaniques: Océans Atlantique, Indien, circum-Antarctique et Plaque Pacifique (+ Nazca et Cocos), nous a permis de calculer un taux d'accrétion moyen aux rides sur les 150 derniers Ma ne montrant pas de variation significative sur cette période. 

Dans un deuxième temps (Fig. 13, ref. [42]) nous avons affiné cette évaluation, d'une part en découpant l'océan global en un nombre plus important de segments, et d'autre part en utilisant l'échelle des temps géologiques la plus récente de Gradstein et al. (2004). Bien que l'on puisse mettre en évidence des variations importantes de taux d'accrétions sur certains segments de rides et à certaines époques (voir par exemple l'Océan Indien, in ref. [42]), ces variations restent localisées dans le temps et dans l'espace. Si l'on pondère l'ensemble des taux d'accrétions par la longueur des rides auxquelles ces taux s'appliquent, le taux moyen global d'accrétion aux rides (moyenne pondérée) reste ici encore constant. Ceci est en désaccord total avec l'idée généralement admise d'un fort taux d'expansion au Crétacé (Kominz, 1984).


Figure 13. Taux d'expansion des fonds océaniques: 1ère évaluation [38] en pointillé avec une zone d'incertitude en gris clair, et 2ème évaluation [42] en ligne continue avec zone d'incertitude en gris foncé. Les courbes bleues et vertes représentent les hypothèse max. et min. de Kominz (1984) respectivement.



3.2 Flux de croûte



A partir des mesures de surfaces et des longueurs d'isochrones, censées représenter les longueurs de ride au moment de l'accrétion, effectuées sur les segments de croûte océanique sélectionnés, d'une part, et en faisant certaines hypothèses sur la longueur des rides disparues, et la température du manteau controlant l'épaisseur de croûte émise aux rides d'autre part, nous avons proposé une nouvelle évaluation des flux (en km3/an) de croûte aux rides. 

Nous démontrons ainsi que (Fig. 14, ref. [42]) les flux de croûte étaient probablement plus élevés à la fin du Jurassique et au début du Crétacé, qu'ils ont subi une diminution entre le milieu du Crétacé et le début du Tertiaire, et surtout, élément jamais démontré, qu'ils tendent à augmenter depuis ~50Ma. Nous explorons à l'heure actuelle, les éventuelles implications de cette augmentation des flux de croûte dans les périodes récentes sur les phénomènes globaux tels que: niveau de la mer, bilan de CO2, variation de dO18, etc..  avec, bien sur, une vue sur les changements paléoclimatiques récents (travail en cours..)



Figure 14. Flux de croûte océanique aux rides (Gt) normalisés à la valeur actuelle (G(0)), (a) sans et (b) en incluant les plateaux sous-marins (ref. [42]). Nos courbes CH05 présentent une hypothèse max avec l'hypothèse d'un "jump" thermique à 80 Ma dans le Manteau (Humler et al., 1999), et une hypothèse min avec une température constante du manteau. Les courbes de couleurs correspondent aux modèles de Kominz (1984; K84), Larson (1991; L91), Engebretson et al. (1992; E92), Kaiho et Saito (1994; KS94) et Rowley (2002; R02).




3.3 Dispersion de la Pangée et niveau de la mer



Les variations eustatiques de très grande période (>~200Ma) ont longtemps été attribuées à des variations de taux d'accrétion aux rides océaniques (e.g. Kominz, 1984; Larson, 1991; Berner, 1994), suivant le mécanisme de variations du volume des rides en fonction de leur taux d'accrétion proposé par Hays and Pitman (1973). Cette idée était principalement basée sur les résultats de Kominz (1984) qui semblaient mettre en évidence un épisode de forts taux d'accrétion à l'échelle globale durant le Crétacé. 

Si les taux d'accrétion sont constants comme nous l'avons démontré récemment, quel mécanisme peut-il être responsable des variations de tout premier ordre du niveau de la mer, et en particulier du haut niveau Crétacé généralement admis? Reprenant les modèles assez anciens de Heller et Angevine (1985), nous avons pu montrer (Ref. [43]) que c'est le fractionnement de la Pangée lui-même qui provoque une part importante de ces variations. Le mécanisme en est assez simple (Figure 15): l'ouverture progressive des nouveaux océans (Atlantique, Indien et circum-Antarctique) se fait aux dépens d'un océan mondial "moyen" la Panthalassa. Faisant l'hypothèse que le plancher de cet océan mondial initial possède une structure en âge similaire à celle de l'océan mondial actuel, et à partir des mesures de la structure des nouveaux océans depuis 160 Ma, basées sur les isochrones préservées jusqu'à l'heure actuelle, nous montrons que le bilan en âge moyen pondéré du bassin océanique mondial subit un rajeunissement entre 160 et ~100 Ma suivi d'un vieillissement depuis ~50 Ma du au vieillissement progressif des "nouveaux" océans. Cette évolution est exactement corrélée avec la charte eustatique de Haq et al. (1987) avec un haut niveau de la mer lorsque la croûte océanique globale moyenne est la plus jeune (topographie du plancher océanique élevée), et des niveaux bas de l'océan lorsque la croûte est la plus vieille et présente donc une topographie plus profonde du plancher océanique. Notre conclusion est donc très claire (Figure 16, Ref. [43]): ce sont les variations (de ± 6Ma) de l'âge moyen pondéré du plancher océanique (valeur actuelle: 62 Ma) sous l'effet direct du fractionnement et de la dispersion du supercontinent Pangée qui sont responsables des variations de très grande longueur d'onde de la courbe eustatique depuis 180 Ma.



Figure 15: Colonne de gauche: projections de Hammer-Aitoff montrant la réduction de la Panthalassa depuis 180 Ma (a) jusqu'à présent (c); Numéros 1, 2 et 3: océans paleo-Pacifique, Tethys et Mongol-Okhotsk respectivement. Colonne de droite: séquence schématique du mécanisme proposé pour les changements eustatiques de 1er ordre. in Ref. [43]



Figure 16. (a) Modèles 0 à 4 d'évolution de l'âge moyen de la Panthalassa de 180 à 0 Ma; courbes grises d'après Xu et al. (2006); (b) bas: évolution de l'âge moyen global de la croûte océanique de 180 à 0 Ma résultant des modèles 0 à 4 et des mesures d'isochrones dans les "nouveaux océans" (Atlantique, Indien et circum-Antractique); haut: charte eustatique de Haq et al. (1987; en ligne pointillée, échelle de droite), et polynome de 3ème ordre soulignant les variations de niveau de la mer de très grande longueur d'onde (en ligne noire continue); La barre de couleur suit le code des isochrones de Müller et al. (1997) avec une indication des isochrones utilisés. Il existe une corrélation évidente, soulignée par la zone grise, entre rajeunissement de l'âge moyen de la lithosphère océanique liée au fractionnement de la Pangée et élévation du niveau de la mer, suivi d'une décroissance du niveau de la mer lièe à un vieillissement de la lithosphère océanique.

retour en tête de rapport d'activité scientifique                                                               Thème 1 - Thème 2 - Thème 3

<top>                                                                                                                  <back>