Chercheur en planétologie et géodynamique | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Chercheur en planétologie et géodynamique

Le groupe de planétologie et sciences spatiales de l’IPGP participe à la préparation des futures missions spatiales en planétologie et en observation de la Terre, conçoit et réalise des instruments embarqués et développe des thèmes de recherche en planétologie et en observation de la Terre. Le laboratoire est situé à Tolbiac, dans le bâtiment Lamarck du campus Paris Rive Gauche. En parallèle de ces activités techniques, l'équipe développe plusieurs axes de recherche, tant en observation de la Terre qu'en planétologie sur trois thèmes principaux :
• les couplages Terre-Océan-Atmosphère : depuis les perturbations atmosphériques transitoires provoquées par les séismes et les tsunamis, jusqu'aux interactions à long terme entre la dynamique interne et l'atmosphère des planètes.
• la structure et de la dynamique interne des planètes : depuis la structure profonde vue par la sismologie, jusqu'aux lithosphères planétaires vues par la gravimétrie, en passant par la modélisation numérique de la dynamique interne des planètes telluriques.
• les surfaces planétaires et leur géomorphologie avec les différents outils de télédétection.

 

L’équipe permanente est composée de 3 chercheurs CNRS, 3 professeurs des universités, 2 maîtres de conférence, 6 ingénieurs de recherche, ainsi que d’une gestionnaire travaillant avec plusieurs chercheurs doctorants et post-doctorants. Le groupe a accès au centre de calcul de l’IPGP S-CAPAD.

 

L’objectif est d’étudier l’efficacité du dégazage dans un océan magmatique silicaté en convection vigoureuse au moyen de simulations numériques couplées à un modèle de dégazage/exsolution basé sur l’équation d’état des volatils dissous dans des silicates fondus. Cette étude permettra notamment d’établir la profondeur minimale atteinte par un fluide en convection vigoureuse ainsi que l’évolution temporelle du dégazage, au sein des différents régimes convectifs.

 

Les activités consisteront à explorer l’espace des paramètres qui gouvernent le système décrit ci-dessus au moyen de simulations numériques, d’implémenter dans un code préexistant un modèles de dégazage, ainsi que de développer des lois d’échelles qui décrivent la dynamique du système étudié.

 

Durée / salaire

Ce postdoc est proposé pour une durée de 13 mois à temps plein, à partir du 1er décembre 2018, pour un salaire de 2500€ bruts/mois.

 

Niveau d'études

Le candidat devra avoir un doctorat en planétologie.

 

Affectation

IPGP, laboratoire de  planétologie et sciences spatiales, Bâtiment Lamarck, 25 rue Hélène Brion, 75013 paris

 

Modalités de candidature

Envoyer un court CV accompagné d'une liste de publications et d'une lettre de motivation à Henri Samuel (samuel@ipgp.fr) et  Philippe Lognonné (lognonne@ipgp.fr)

 

A télécharger

PDF icon> Fiche de poste (PDF)

Date de publication : 
31 Octobre 2018