Observer les pertes de masse des glaciers depuis l’espace | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Observer les pertes de masse des glaciers depuis l’espace

Thursday 19 December 2019
Séminaires Géodésie et gravimétrie
Etienne Berthier
(LEGOS)
Extrait: 

Je présenterai nos travaux pour estimer les bilans de masse des glaciers en utilisant des modèles numériques de terrain (MNTs) déduits de l'imagerie satellitaire. Ces travaux s’accompagnent d’un important effort de validation à partir de données GPS et Lidar aéroporté. Deux approches complémentaires seront abordées :
La première approche s’appuie sur 20 années d’images d’archive du satellite ASTER. En construisant puis ajustant plusieurs dizaines de milliers de MNT, nous décrivons avec une résolution inégalée les pertes de masse des glaciers d’Asie, des Andes et d’Alaska. Cette approche est en cours de déploiement à l’échelle globale pour réaliser la première estimation quasi exhaustive des pertes glaciaires à l’échelle globale.
Dans la seconde approche, plus locale, les satellites très haute résolution (e.g., Pléiades) permettent de construire des MNTs précis (<1m) pour (i) vérifier les bilans mesurés in situ, (ii) estimer les changements saisonniers de volume ou (iii) servir de référence pour "déverrouiller" des archives d'images anciennes, sous-exploitées. Ces applications multiples de l’imagerie sub-métrique justifient le programme "Pléiades Glacier Observatory" (LEGOS, CNES, WGMS) qui vise à faciliter l'accès de la communauté internationale à ces précieuses données.